Le choix des styles 

 

Canal du Midi - Canal Royal de Languedoc

Croix de Toulouse

Pour naviguer sur ce site :

Où que vous vous trouviez, vous retournerez à la page d'accueil en cliquant sur le Logo canaldumidi.com

N'oubliez pas de parcourir le site, car je vois que certains cherchent des informations qu'ils ne trouvent pas, par faute de ne pas aller sur le plan du site

 

Carte de Nolin : Diocèses de Toulouse et de Montauban. La Garonne de Toulouse à Montech.

Carte de Nolin : Diocèses de Toulouse et de Saint Papoul. Toulouse, Montgiscard, Villefranche-de-Lauragais.

Carte de Nolin : Diocèse de Saint-Papoul. De la Montagne Noire à Naurouze, puis de Castelnaudary à Carcassonne.

Carte de Nolin : Diocèse de Saint-Papoul. De la Montagne Noire à Naurouze, puis de Castelnaudary à Carcassonne.

Carte de Nolin : Diocèse de Carcassonne, cité de Carcassonne, Trèbes et Marseillette.

Sites amis

Voyez qu'il n'y en a pas beaucoup, mon tri est sévère

Americas Cardabelle, photographies du Languedoc Boulogne sur Mer Henson Albigeois Poèmes de Louisa Paulin

Autres amis sur le thème des canaux

Canal du Nivernais Canal de Bourgogne Barque de Poste

Le Canal du Midi : Vue d'aval après les écluses Saint-Roch par une belle journée d'automne.

Le Canal du Midi et le Languedoc

Régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Le canal et des régions qu'il traverse

 

Eaux vertes et grises, mais parfois bleues ! L'eau verte du Canal du Midi, chantait Claude Nougaro !

Aujourd'hui, nous sommes le 31/07/2014.
Ici, on évoque les évènements majeurs, et les autres...
Que s'est il passé un 31 juillet de Bordeaux à Sète sur le canal des deux mers ?
Le 31 juillet 1666 : Lettre de M. Tubeuf à Colbert, envoyée de Montpellier, l'informant de la bénédiction de la première pierre du port de Sète, quatre jours plus tôt : Je jetai jeudi dernier la première pierre au cap de Cette. Il y avait une infinité de monde de tous les endroits de cette Province et même beaucoup d'étrangers.  
Le 31 juillet 1782 : Ordonnance de police du juge châtelain du canal de jonction des mers, en Languedoc : Concernant les radeaux en bois de construction, la liberté du chemin de halage, la distance qui doit être observée dans les chantiers de construction des barques, du bord de l'eau à ces barques, les bateaux des riverains, pécheurs et patrons de Garonne, et la liberté et propriété des entrées et environs des magasins, bureaux et hangards.  

Ce site évoque absolument TOUS les aspects du Canal du Midi, rien n'est oublié ! (il existe tout de même encore quelques petites zones inexplorées, vraiment toutes petites, qui se comblent peu à peu...). Mais au bout du compte, ici, tout change tout le temps, et ce n'est pas que sur cette première page que vous pourrez vous en apercevoir, c'est tout juste en parcourant le site tout entier !

Le but de ce site est d'évoquer le Canal du Midi avec toute la poésie qui convient et une grande admiration de ce patrimoine de l'humanité...

Oui, elles sont bien bleues souvent, les eaux du Canal du Midi... Mais pour s'en rendre bien compte, il ne faut pas se contenter d'y aller en été... Les couleurs changent en fonction des saisons et des heures de la journée, tout le monde le sait, et en tout cas, les photographes le savent.

Si vous vous contentez de l'été, ce n'est pas très grave, je sais très bien que chacun ne peut en profiter tout le temps ! mais sachez que vous ne verrez que du monochrome... du vert (en l'état actuel des choses...). Mais ça changera, car bientôt les platanes disparaitront (hélas !). J'ai du mal à m'imaginer quelles seront les couleurs en tous les endroits, mais je pense que le Canal du Midi restera toujours ce qu'il est : un chef d'œuvre de l'humanité !

J'espère bien que vous allez découvrir l'âme du Canal du Midi, qui après tout n'appartient qu'à l'humanité toute entière !...

Allez donc voir Le Blog du Canal du Midi, mais n'oubliez tout de même pas de parcourir le site dont vous trouverez toutes les rubriques sur la table des matières.

Le voyage virtuel qui vous est proposé ici comprend la totalité des hauts lieux qui composent ce chef d'œuvre, et de nombreux autres. Il sera progressivement complété par les abords du Canal. Si vous désirez effectuer ce voyage en totalité, je vous propose 3 départs :

Ensuite, vous pourrez continuer comme bon vous semble en suivant les liens qui figurent au bas de chaque page, vers l'amont ou vers l'aval.

 « Amont   ou   Aval » 

Depuis quelque temps déjà, un champigon est arrivé, il s'appelle le chancre coloré, et sa raison de vivre consiste à détruire les platanes. Il était déjà présent depuis longtemps dans l'actuelle région PACA, mais il a fini par arriver ici, c'est un vrai fléau et il faut lui faire face. Celà oblige le gestionnaire du Canal à repenser son décor d'une manière plus diversifiée. Ainsi, l'environnement ressemblera peut être un peu plus à ce qu'il était bien avant, car les platanes n'ont pas toujours été là. Et il est certain qu'il faut toujours positiver quels que soient les malheurs qui nous frappent...

Après tout, depuis le débarquement en Provence en 1944, cette maladie s'est propagée. Il ne fallait pas s'attendre à ce que le Canal du Midi, un peu plus à l'Ouest de la région PACA, soit épargné... En deux mots, on aurait pu réagir bien plus tôt !

Je suis même très étonné que cette maladie ait mis tant de temps pour atteindre ce bon vieux Canal du Midi.

Néanmoins, il faut dire que ça ne m'inquiète pas trop que les platanes disparaissent du bord du Canal du Midi... Ca me préoccupe beaucoup qu'ils risquent de disparaitre tout simplement, mais ce n'était pas le but initial du Canal du Midi que d'être entouré de platanes, les arbres existaient déjà, bien plus diversifiés, et souvent, certaines espèces d'arbres annonçaient la proximité d'un port, ou d'une écluse... Tout un code végétal, qui a disparu de nos mémoires !

Mais revenons à vos préoccupations : Il faut dire que si vous visitez ce bon vieux Canal du Midi, vous risquez de passer à côté de réalisations fabuleuses, sans même le savoir... (je pense à l'épanchoir des Patiasses, mais il en existe d' autres). En effet, parfois, c'est au dessous du canal que tout devient intéressant...

En outre, il serait fort dommage de vous contenter des photos...

Je pense que je commence à connaitre tous les centimètres du Canal du Midi, désolé de ne pas vous en faire profiter davantage...

Quoi que, à dire vrai, je connais bien mieux la partie Toulousaine, celle qui intéresse le moins, que voulez vous donc que j'y fasse ? Je vous le demande... En tout cas, c'est grand tort que de ne pas s'intéresser un peu plus au pays Toulousain car les monuments du canal sont très souvent construits au moyen des matériaux qui composent également la ville rose (la brique rouge).

Ce site est destiné à vous permettre à tous de découvrir le Canal du Midi au moyen de nombreuses photos. Il a été conçu pour s'adapter automatiquement aux résolutions d'écran les plus courantes. N'hésitez pas à zoomer. Pour toute observation, n'hésitez pas à m'écrire sur la page Infos ou publiquement, quelque part sur le blog du Canal du Midi.

L'histoire du Canal est très largement évoquée ici, depuis l'origine jusqu'à nos jours. Les contraintes techniques que Pierre-Paul Riquet a rencontré lors de sa réalisation sont également abordées.

Précisons que les commentaires et les images présentés concernent le Canal dans son ensemble, c'est-à-dire depuis ses "sources" dans la Montagne Noire, jusqu'au Seuil de Naurouze, point de partage des eaux entre l'Atlantique et la Méditerranée. Ensuite, bien évidemment, la promenade virtuelle se poursuit vers l'Ouest jusqu'à Toulouse, et vers l'Est jusqu'à Sète.

Ne le répétez pas, mais bientôt, nous emprunterons le chemin du canal frère, aujourd'hui officiellement appelé le Canal de Garonne (qui a longtemps été Le Canal Latéral à la Garonne), que je connais très bien aussi depuis longtemps, et c'est la moindre des choses... Je dispose de pas mal de photos personnelles et de cartes postales anciennes de Bordeaux à Toulouse...

Les descriptions géographiques et historiques des pays que traverse ce bon vieux Canal du Midi ne sont pas oubliées. Ces régions sont très variées et méritent toutes que l'on s'y attarde. Vous trouverez une rapide description géographique dans la rubrique Géographie. N'hésitez pas à consulter le Plan du site qui vous donnera une vue d'ensemble des informations disponibles.

Les derniers articles du Blog
31-07-2014, 07h30   Le long du Canal de Jonction de la Robine
18-07-2014, 19h00   Registre de passage des péniches aux écluses
28-06-2014, 15h09   Le Grand Bief jusqu'au Canal de Jonction de la Robine
15-06-2014, 21h31   Le Grand Bief jusqu'au Somail
06-06-2014, 22h00   Communications entre éclusiers

Lorsque j'évoque le Canal du Midi, il n'est pas simplement question du ruban d'eau qui traverse le sud de la France et qui relie Toulouse à Sète, mais de bien d'autres choses encore, car ce bon vieux Canal du Midi constitue un ensemble cohérent  :

C'est d'abord la Montagne Noire sans laquelle il ne pourrait exister.
C'est ensuite l'isthme Gaulois, comme l'avait désigné Strabon (géographe Grec), qui relie l'Atlantique à la Méditerranée.
C'est aussi l'ancienne province du Languedoc.

Lorsque j'évoque le Languedoc, il est bien entendu question du Languedoc historique, compris dans les limites de l'ancienne province du même nom. Les circonscriptions administratives actuelles sont récentes, elles n'existent que depuis une cinquantaine d'années (1964), et ont coupé le Languedoc en deux.

Á cette époque, Une grande partie du Languedoc occidental a donné naissance à la région Midi-Pyrénées en lui léguant la croix de Toulouse, c'est-à-dire son emblème. Quant au reste du territoire, il a reçu le nom en héritage pour former le Languedoc-Roussillon avec la province Catalane. En provoquant cette rupture et en dissociant ces symboles, la création des régions actuelles a entrainée une confusion culturelle bien plus importante que celle des départements issus de la révolution française.

Je vais le dire en souriant, mais il faut penser que les révolutionnaires étaient bien plus intelligents que nos récents administrateurs...

Mais encore une chose essentielle :

Ici, vous êtes sur un site d'amateur, pas du tout généré par quelque profit que ce soit... je ne retire aucun mais alors absolument aucun profit dans la réalisation de ce site. Je fais ça juste pour le fun, qu'on se le dise au fond des chaumières, si tant est que les chaumières existent encore le long du Canal du Midi...

J'ai suivi l'ère numérique depuis le tout début, et je pense que je me suis adapté. C'est pourquoi il m'est peut-être difficile de comprendre que certains peuvent avoir du mal... Mais j'en tiens compte, et rien n'existe mieux qu'une bonne vielle table des matières comme on en faisait (et comme on en fait encore) sur nos bons vieux livres imprimés à la Gutemberg !!! Pour cela, n'hésitez pas à aller sur le plan du site, qui après tout, ça devrait être la page principale. A partir de là, tout sera plus simple, car ce site est vraiment écrit comme un bon vieux livre !!! Qu'on se le dise...

Il s'agit donc ici du Site Culturel qui évoque le Canal du Midi... rien d'autre...

 

Un chef d'œuvre qui interpelle...

Relier l'Atlantique à la Méditerranée par voie d'eau n'était pas une chose facile à réaliser : Les contraintes géographiques (relief et hydrographie) étaient démesurées pour l'époque. Comment faire passer un canal à des endroits où l'eau n'est pas en abondance et comment alimenter sa partie supérieure ? Plusieurs études, plusieurs projets avaient déjà été élaborés depuis longtemps, mais aucun d'entre eux n'avait abouti.

Le grand réalisateur de ce chef d'œuvre, c'est bien Paul Riquet. Pour affronter toutes les difficultés techniques et financières, il fallait vraiment y croire et avoir une volonté indéfectible. C'est souvent de manière empirique que les obstacles ont été surmontés, et bien entendu, le financement d'un tel projet n'était pas chose aisée.

Bien sur, il n'a pas tout réalisé à lui seul, et certains de ceux qui l'ont aidé mériteraient certainement de figurer davantage à ses côtés dans l'histoire. Il a été contesté aussi, par quelques-uns de ses contemporains, et son excès de génie a fait douter certains historiens. Mais tous ont eu du mal à réunir des preuves contre lui.

Que seraient devenus Pierre-Paul Riquet et le Canal du Midi sans Colbert qui a accepté cette réalisation et convaincu le Roi ? Cela n'aurait peut-être pas empêché Riquet de terminer sa carrière comme fermier général, et le Canal aurait probablement été creusé car il était souhaité par les habitants de la région, mais certainement beaucoup plus tard !

Si vous aimez ce site, qui se veut avant tout culturel, n'hésitez pas à m'en parler... et même si vous ne l'aimez pas... toute observation me permettra de l'améliorer... et en tout cas merci à ceux qui aiment vraiment et sincèrement le Canal du Midi...

Je constate que surtout ceux de Midi-Pyrénées viennent consulter ce site (avec une mention spéciale pour mes chers compatriotes Toulousains). Pourtant, au sujet du Canal du Midi , je n'ai aucune préférence, et j'ai laissé faire les choses comme elles le veulent... Je veux dire par là que je n'ai en aucun cas avantagé ou désavantagé un endroit plutôt qu'un autre. Ceci dit croyez moi, au sujet du rugby, ce serait autre chose et je serais bien plus chauvin ! En tout cas, toujours au sujet du Canal du Midi, j'aurais souhaité une égalité avec ceux du Languedoc-Roussillon, mais ils viennent un peu moins ; tout de même, précisons qu'ils arrivent au deuxième rang !

Dites ce que vous ressentez au sujet de ce site et du Canal du Midi... Vous pouvez le faire sur le blog, et de préférence dans la rubrique présentation, ou en m'écrivant sur la page Infos, et vous pouvez aussi le dire sur un quelconque site social !

Haut de Page
Menu

 

Ce n'est qu'après la Révolution Française que le Canal Royal de Languedoc s'est appelé le Canal du Midi.

Pendant un temps, on l'a même appelé le Canal Royal du Midi, tant que les révolutionnaires faisaient confiance au roi !

Mais depuis le début, on l'a aussi appelé le Canal des Deux-Mers, Celui qui relie la mer Océane (océan Atlantique) à la mer Méditerranée.

 

L'image du jour

Une image différente chaque jour

L'écluse ronde d'Agde, en arrivant de Béziers. Devant : vers Sète. À droite : vers l'Hérault et la mer

 

L'écluse ronde par une belle fin de journée d'été
 © 2003-2014  J-F BENNE

Haut de Page
Menu


visiteurs
Un visiteur n'est compté qu'une fois par jour
En ce moment sur le site : 


Mise en ligne le deux août deux mille trois

© 2003-2014 JFB canaldumidi.com

Le Canal du Midi à été inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1996