Blog du Canal du Midi

Évocation du Canal du Midi

Le Canal du Midi est aussi sur twitter @lecanaldumidi et sur facebook, avec le même nom lecanaldumidi

L’Ormeau de Villesèquelande [1]

Posté le 4 mars 2013 à 10h 20 dans Les arbres du Canal du Midi par

J’ouvre une rubrique où il sera question des arbres du canal, et pas exclusivement des platanes. Pour commencer, je vais un peu parler des ormes.

L’histoire des arbres et de leur utilisation mériterait beaucoup de développements. Cependant, je ne suis pas un spécialiste et de toute façon, la place manquerait ici. Contentons nous d’évoquer les arbres que l’on trouve sur le Canal du Midi et ses abords.
Parmi nos dirigeants qui prévoyaient à très long terme et qui se sont préoccupés des arbres, on compte notamment Colbert, à qui nous devons entre-autres l’admirable forêt de Tronçais, dans l’Allier, et aussi Maximilien de Béthune, duc de Sully (13 décembre 1559 – 22 décembre 1641) qui, bien avant, et en raison des mêmes objectifs (En prévision des besoins en constructions et de la marine), a fait planter des ormes aux bords des routes. On a appelé ces arbres : Les ormes de Sully.

 

L’ormeau de Sully

 

Ormeau de Villesèquelande, vue en contre-plongée

 

Comme d’une certaine manière l’histoire se répète, le second empire a choisi les platanes, dont toutes les routes du Midi ont profité. Malheureusement, cette absence de diversité nous cause beaucoup de soucis aujourd’hui.

Mais les platanes ne sont pas les seuls victimes d’un champignon. Souvenez vous… il y a eu la catastrophe des Ormes champêtres, qui ont quasiment tous disparus de la terre de France… Tous sauf un qui résiste toujours et encore à l’envahisseur… L’ennemi, c’est la graphiose, une maladie redoutable provoquée par un champignon au nom imprononçable.

Aurions nous tous oublié les Ormes qui étaient si beaux ? Peut-être bien ! En tout cas, les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître !

Certains ont tout de même cette chance, il suffit d’habiter à Villesèquelande, un village de l’Aude, tout près du Canal du Midi… C’est ici que subsiste encore un orme de Sully ! Cet arbre magnifique a reçu le label « arbre remarquable ».

 

L'église et l'ormeau de Villesèquelande

 

Mais ce pauvre arbre est sous perfusion ! Je vous le présente, tant qu’il existe encore… Il a été planté sous le règne d’Henri IV et se trouve au cœur du village, à deux pas du Canal du Midi…

En fait, ce n’est pas le seul orme encore vivant. Il en existe tout de même encore quelques uns. J’en ai repéré d’autres qui sont également classés remarquables :

  • Les ormes de la Cambe dans le Calvados
  • Les ormes de Méheudin dans l’Orne
  • L’orme de Martailly les Brançion en Saône-et-Loire
  • L’orme de Sainte-Colombe dans l’Yonne

Si vous connaissez d’autres Ormes champêtres qui résistent encore (il doit bien en exister) vous pouvez nous en faire part.

Commentaires fermés

6 commentaires pour  « L’Ormeau de Villesèquelande [1] »

  1. nicoweb dit :

    Quand je relongerai le Canal du Midi à vélo, je prendrai l’initiative de m’en éloigner provisoirement pour aller visiter Avignonet Lauragais, Bram et aller photographier et aquareller cet arbre.

    • JEF JEF dit :

      Vois tu nicoweb, je voudrais bien qu’on me dise et qu’on me décrive les ormes qui existent encore dans l’hexagone… Pour l’instant, aucune réponse, mais il ne faut pas désespérer… Je suis assez ancien pour avoir connu un pays dans lequel beaucoup d’ormes champêtres existaient. Je regrette de ne pas les avoir saisis à l’occasion d’une photo. Mais en ce moment, quand au sujet du Canal du Midi, les ormes ne sont malheureusement pas à l’ordre du jour…

  2. Bonjour,

    Vous trouverez un orme de Sully dans le village de Poilhes dans l’Hérault, sur le canal du Midi.
    Nous vous souhaitons une bonne promenade et serons ravis d’avoir vos photos et vos commentaires !

    • JEF JEF dit :

      Vivement merci. Il est prévu que j’aille à Capestang très bientôt, j’en profiterai pour aller à Poilhes, c’est à côté…
      Je compte de toute façon évoquer la plupart des essences qui ont orné le canal.
      J’espère que d’autres m’indiqueront s’il existe encore un orme ici où la dans l’hexagone, car ne je m’intéresse pas qu’au Canal du Midi. 🙂

    • Hélas, cet arbre est mort, depuis deux ans je crois, selon mes informations, mais peut être plus… je ne sais pas… en tout cas, je n’ai pas osé le photographier, car ce qui m’intéresse, c’est la vie !
      Lorsqu’un arbre est mort, on ne devrait plus avoir le droit de le laisser sur place, on devrait le bruler… c’est ainsi à mon sens ainsi que doivent aller les choses… et j’en dirai autant pour un être humain…
      Je me réfère souvent à la volonté de puissance, selon Friedrich Nietzsche ! et les objets morts n’ont malheureusement plus cette volonté de puissance… Les plantes, comme les mamifères et autres êtres, en disposent tant qu’ils sont encore vivants ! Il ne nous reste plus qu’à nous souvenir d’eux, et c’est déjà quelque chose…

  3. Bonjour,

    Alors que, suite à un échange de maison entre les propriétaires d’une résidence située à Nîmes et la nôtre sise à l’île d’Orléans (Québec), nous avions décidé, comme ça, au hasard, comme nous le faisions tous les jours, de nous diriger vers Biziers.

    Quelle belle découverte que celle de l’histoire du Canal du Midi et de la toujours trop courte balade en péniche au-dessus des fleuves, des rivières et même des autoroutes…

    À inscrire au prochain itinéraire de voyage.

    MANON & ALBERT

 

ℓє Бℓσg ∂υ ¢αиαℓ ∂υ мι∂ι

© 2012-2017 JFB Blog du Canal du Midi