Blog du Canal du Midi

Évocation du Canal du Midi

Le Canal du Midi est aussi sur twitter @lecanaldumidi et sur facebook, avec le même nom lecanaldumidi

Thomas Jefferson et le Canal du Midi

Posté le 3 juillet 2013 à 20h 50 dans Une Histoire du Canal du Midi par

Souvent, les plaisanciers voguent sur le canal du midi sans en connaitre l’histoire… et ma foi, c’est fort dommage. Thomas Jefferson, en ce mois de mai 1787, alors ambassadeur des États Unis d’Amérique en France (et plus tard président des États Unis de 1801 à 1809), a fait le voyage de Sète à Toulouse, et a admiré le canal qui à l’époque, n’était pas encore le Canal du Midi, et se contentait d’être Le Canal Royal de Languedoc…

Ce bon vieux Thomas Jefferson, lorsqu’il est passé aux écluses Saint-Roch, à Castelnaudary, s’est émerveillé, et il n’a pas hésité à comparer les eaux du canal aux grandes eaux de Versailles… c’est certainement en raison des gerbes d’eaux produites par les vantelles lorsqu’on remplit un sas !
Il aurait pu s’émerveiller ailleurs, mais c’est là qu’il s’est émerveillé… à l’occasion du franchissement d’une écluse quadruple, mais pas octuple comme à Fonsérannes… Il allait vers Toulouse, et il montait vers le seuil de Naurouze ! À l’époque, il n’y avait aucun platane sur le Canal du Midi (précision importante en raison de tous les trucs qui nous frappent actuellement y compris le chancre coloré !).
De quelle ombre disposait Thomas Jefferson ? Je suis en train d’étudier la question… en tout cas croyez moi, il était ravi !
Allez donc voir les Écluses Saint-Roch😉 et n’hésitez pas à formuler vos sentiments…

Commentaires fermés

5 commentaires pour  « Thomas Jefferson et le Canal du Midi »

  1. Nicolas Nicolas dit :

    Effectivement, ce serait intéressant de se pencher sur l’état de « maturation » des essences qui bordaient le Canal Royal de Languedoc à l’époque, autrement dit si les arbres étaient suffisamment grands pour projeter un ombre qui permettaient d’agrémenter la promenade. Si Thomas Jefferson a été si émerveillé par le cours d’eau, je pense que le volet naturel a permis à y contribuer.

    A noter une plaque commémorative sur le bâtiment de l’écluse Océan visible sur ce lien qui illustre un des articles de ma ballade à vélo le long des 240 km du Canal : En Lauragais jusqu’au grand Bassin 1ère partie.

    Sans doute le chef d’œuvre de Riquet a-t-il servi de modèle aux concepteurs de canaux États-Uniens tout comme il a très certainement servi de modèle aux concepteurs des canaux de Castille et d’Aragon de l’autre côté des Pyrénées.

    Nicolas.

  2. Catherine dit :

    Une vadrouille sur le blog (que je n’ai pas trouvé toute seule !!) m’amène vers le canal du Midi que je connais si peu, et vers les aquarelles des uns et des autres… belles découvertes !
    Catherine

  3. Nathalie dit :

    Bonjour.

    Une évocation du passage de cet illustre personnage très bien racontée.

    Je découvre les articles de ce blog avec plaisir.

    • Merci Nathalie, ce que vous dites est très sympa !
      Ce blog va continuer, et je vais essayer de raconter encore des histoires de l’histoire, en les rendant, je l’espère, aussi intéressantes que possible… 😉 et 🙂

 

ℓє Бℓσg ∂υ ¢αиαℓ ∂υ мι∂ι

© 2012-2017 JFB Blog du Canal du Midi