Blog du Canal du Midi

Évocation du Canal du Midi

Le Canal du Midi est aussi sur twitter @lecanaldumidi et sur facebook, avec le même nom lecanaldumidi

Un patrimoine en danger

Posté le 9 janvier 2014 à 21h 04 dans Le patrimoine du Canal du Midi par

Une voix dissonante au sujet du Canal du Midi

Bonjour les amis, que j’espère de plus en plus nombreux…

Ceci est un sacre coup de gueule…
Ici, je deviens très sérieux et je râle… je rouspète ! Pas de photos donc pour l’instant !

Comme la mode est aux platanes… Ne croyez certainement pas que je méprise les platanes, bien au contraire, mais avant eux, il y avait des ormes… et avant encore, des muriers… Je vais essayer d’évoquer les vrais problèmes du Canal du Midi, les problèmes du patrimoine, si tant est qu’il existe vraiment un problème… Mais ça, c’est à vous de le dire et de le penser…
Donc, quels sont les vrais problèmes patrimoniaux du Canal du Midi ?
C’est que tout est à l’abandon, tout fout le camp…
Les platanes ne sont que les arbres qui cachent la forêt ! C’est bien dommage qu’ils soient attaqués par le chancre coloré, mais le Canal du Midi ne se résume pas aux platanes !
Dommage que les platanes nous cachent toutes les ruines en cours…

Je pense par exemple au moulin des écluses de Saint-Roch à Castelnaudary qui a été ruiné voilà déjà quelques années…
Je pense même aux autres bâtiments de l’écluse de Saint-Roch qui n’intéressent personne… (je dis quand même merci aux VNF qui font ce qu’ils peuvent et qui sauvegardent tant bien que mal… je sais bien qu’ils font  avec leurs modestes moyens… mais c’est vrai que ça ne suffit pas !)

Je pense aussi à ce qui se passe à Trèbes, au sujet de la très ancienne minoterie Jougla !!! Ici aussi, les VNF font de leur possible, mais il faut dire qu’ils peuvent peu…. Les platanes pourront toujours être remplacés par d’autres arbres, mais cette minoterie, qui est pourtant un monument du canal du midi, que deviendra-t-elle ? Une ruine au bord du canal ? Les VNF sauvegardent tant bien que mal, et ils font des appels à projets, mais il semble qu’il y ait pas beaucoup de candidats… Donc, tout le monde s’en fout et personne n’accorde un réel intérêt au Canal du Midi. Que font-ils, ceux qui ont quatre sous ? car ils pourraient en profiter…
Alors, le Canal du Midi va sombrer dans la ruine…

Il parait que c’est parti pour rénover le Grand Bassin à Castelnaudary, mais pour quoi ? pour quoi faire ?
Pour augmenter le nombre de touristes qui passeront devant des ruines ? notamment devant les ruines des magnifiques (encore) écluses St Roch à Castelnaudary !

Castelnaudary devrait aussi penser à restaurer le moulin détruit des écluses de Saint-Roch, avant de se lancer dans une restauration pour les touristes… qui ne verront jamais que le moulin des écluses st roch a été détruit…

Bref, c’est un super coup de gueule complètement désordonné que je vous propose… Mais peut être serait-il possible de m’organiser un peu ?

Non, les platanes ne constituent en aucun cas l’essentiel ! Ils ne constituent qu’un prétexte pour ne rien faire par ailleurs…

Ce qui devrait compter le plus, c’est tout simplement la mémoire de tous ceux qui se sont succédés sur le Canal du Midi…
Les barquiers qui vivaient de cet illustre canal, et tous les autres…

Pourquoi se préoccuper tant des platanes quand tant de maisons d’écluses sont à l’abandon, pourquoi ???

Pourquoi ne rien avoir dit lorsque le moulin des écluses de Saint-Roch à été détruit, voilà déjà quelque temps, alors que le Canal du Midi était déjà classé au soit disant patrimoine mondial de l’humanité ? pourquoi ???

et je pense à tous les sites de ce bon vieux Canal du Midi, de ci de là, qui ont été dévalorisés par des initiatives malheureuses…
A vous de vous regimber mes amis, mais pour cela, il faut un minimum de courage, un minimum d’effort…

NON, les platanes ne sont pas le vrai problème du Canal du Midi… Alors que tant de sites architecturaux s’écroulent…

On nous raconte que les platanes sont le problème… mais ce n’est pas vrai !!!!

Mon cher Languedoc (rappelons que celui ci englobe Toulouse et Montpellier), ton patrimoine fout le camp ! et c’est un vrai leurre que d’avoir inscrit ce bon vieux canal du midi au patrimoine mondial de l’humanité… tu parles… tout cela n’est que vaines paroles…

J’aurais voulu vous montrer ici des photos bien plus tristes que celles que l’on montre tout le temps. Mais je ne le ferai pas encore, je vais attendre un peu…

Sachez que ma conclusion est : les platanes ne sont qu’un épiphénomène !!! à la marge, et vraiment à la marge de notre beau patrimoine !

Mais ce patrimoine, ce serait sympa de le respecter tout de même… il date en grande partie du 17ème siècle !

Je reviendrai sur ce thème plus tard, de manière plus ordonnée.

Commentaires fermés

14 commentaires pour  « Un patrimoine en danger »

  1. Avatar MH Bouttes dit :

    Merci de ces informations ; je suppose que sur d’autres tronçons du canal il doit se passer la même chose ? Montrez-nous les photos des ruines ou en passe de le devenir cela frappera mieux les esprits. merci.

    • Pour l’instant, je ne dispose pas trop de photos de ce qui est moche, mais je vais bientôt en publier, et je ne manquerai pas à l’avenir, de penser à photographier aussi le pire. Merci pour le commentaire.

      • Avatar Bossard Jean-Pierre dit :

        Bonjour, vous faites quelques remarques pertinentes et réalistes sur l’état du canal, mais êtes-vous certain que la critique est constructive. Que proposez-vous pour fédérer des personnes et les bonnes volontés ?

        • Certes, réponse pertinente… Je veux bien essayer de fédérer, mais avant, il faut bien connaitre la question ! Je ne suis pas favorable au militantisme « pour passer le temps » à partir de zéro, et je connais un peu les politiques, qu’ils soient grands ou plus petits, je connais aussi beaucoup d’associations qui trop souvent, ne font que ressembler aux politiques. Tant qu’on fait une belle réunion dont on ne tire jamais réellement les conclusions, tout va bien, mais pour passer à l’action, c’est autre chose… et faire en sorte que suffisamment de communes qui bordent le Canal, trois départements (et 4 si on compte le Tarn), et deux régions qui n’ont que le Canal en commun, commencent à comprendre qu’il ne faut pas tirer chacun dans son coin, cela nécessite une mobilisation qui pourrait ravir la santé à n’importe qui. Alors, j’attends un peu, au moyen de ce site, pour voir si des gens comme vous sont intéressés… 😉 à la manière d’une petite graine qu’on essaie de semer.
          Amicalement… merci pour votre question. Mais tout n’est pas terminé…

  2. Avatar Jim Hankinson dit :

    Je suis absolument d’accord – des la premiere fois que je me suis trouve assis au bord du canal a Trebes, j’en ai tomnbe amoureux; ce joyau precieux de notre patrimoine – francaise, europeenne, et bien-sur mondial comme disait Unesco – doit etre protege, et non pas seulement afin de creer des pistes cyclables.

  3. Avatar Nicolas dit :

    Voici un exemple d’un bâtiment à Trèbes qui ne demanderait qu’à être restauré :

    Bâtiment à l’écluse de Trèbes

    • Il s’agit de l’ensemble des moulins de Trèbes, au pied de l’écluse. On peut dire que la façade du moulin qui donne sur le Canal du Midi n’est pas de toute beauté ! Les VNF ont refait les toitures afin que le bâtiment ne tombe pas en ruine et muré les portes et fenêtres pour éviter toute dégradation. Un appel à projet a été lancé… Les candidats sont attendus.

  4. Avatar Crevon Gérard dit :

    Entièrement d’accord avec toi, Jean-François. Les platanes, c’est la partie émergée de l’iceberg, c’est tout le canal qui fout le camp ! Le personnel des V.N.F. a été complètement réduit, des tas d’ouvrages (comme par exemple un grand nombre de déversoirs à fleur d’eau) se dégradent, les rigoles s’encombrent de bois morts, seules quelques écluses sont modernisées (mais c’est pour faire l’économie d’un éclusier !) Dans quel état sera-t-il dans dix ans ?

    Toujours bravo pour ton site. G.C.

    • Nicolas Nicolas dit :

      Lors de mon trajet sur deux roues le long du Canal en 2012, en voyant un panneau « écluses automatisées », je me suis dit « cela fout encore plus les gens au chômage », et enlève de la convivialité.

      • Avatar BENES dit :

        Je suis très intéressé par tout ce que Nicolas et Jean-François nous apprennent,et dont les étapes sont évoquées avec beaucoup de détails que je ne soupçonnais pas (je ne dois pas être le seul !). Pour ce qui est des écluses automatisées je reconnais bien volontiers que ça enlève de la convivialité parce que lorsque j’étais à l’écluse de VIC (années 1941-1959) et même plus tard pendant encore quelques années les relations entre les éclusiers et les bateliers existaient souvent même nous les connaissions mieux que des gens de notre famille. Et puis avec la force du poignet et de l’huile de coude, ma mère, comme d’autres éclusiers, faisait bien fonctionner toutes les manoeuvres pendant les 20 ans passés à VIC, maintenant bien sur, on ne peut pas éviter le progrès,et c’est normal, mais le chômage est là (comme le dit Nicolas) et ce n’est pas celui qui se faisait lorsque les dragues procédaient au nettoyage du canal pendant plusieurs jours bief après bief! Continuez comme ça les amis du Canal du Midi ! André .

        • Encore merci pour cette participation vivante et agréable. J’ajoute qu’avant les plaisanciers, le chômage se pratiquait en été, lorsque les mariniers prenaient un peu de repos et que l’eau se faisait plus rare, simple logique un peu oubliée.

    • Merci Gérard de participer
      Et Merci aussi pour ton bravo au sujet de mon site… il faut dire que je l’ai réalisé voilà un tout petit peu plus de dix ans, tout juste parce que je sais coder un peu en même temps que je m’intéresse au patrimoine du Languedoc (et quand je parle du Languedoc, je parle à la fois des régions actuelles de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon ! Vraiment mon pays quoi !)
      J’aurais dû réaliser un site sur l’ensemble du Languedoc, du vrai Languedoc ! mais c’était bien trop, c’est pourquoi je me suis contenté du Canal du Midi qui je l’espérais, faisait le lien… Mais non ! entre l’orient et l’occident, bien d’incompréhensions existent aujourd’hui qui n’existaient pas dans le passé !
      Certains croient être propriétaires du soleil, et d’autres ignorent ce qui peut se passer ailleurs…
      L’un des vrais problèmes du canal du midi, c’est que telle commune à l’orient, se fout pas mal de se qui peut se passer à l’occident, et vice et versa !
      et chacun ignore que tout dépend de la montagne noire, un tout petit peu plus au nord, sans laquelle le canal du midi n’existerait pas !
      Il n’y a pas de fusion culturelle, il n’y a rien !!! Quelle commune de la plaine sait qu’il y a une commune d’Arfons, ou des Cammazes, un tout petit peu plus au nord ?
      Je reviendrai peut être sur cette question lors d’un article plus circonstancié, mais qu’est-ce que c’est difficile de faire comprendre à tous que le Canal du Midi est un tout ! ça devrait être pourtant très simple…

  5. Avatar Pauline dit :

    Sympathiques échanges et intéressants points de vues notamment sur la présence humaine.

    De nos jours, pour des questions de compétitivité économique défendue par une institution (qui a eu à sa tête une femme il n’y a pas si longtemps et qui est représentée aujourd’hui par un individu qui s’augmente honteusement alors qu’il prône le nivellement des salaires par le bas en proposant tout bonnement et simplement la suppression su Smic), l’objectif est d’automatiser au détriment de l’humain Résultat, la disparition humaine favorise parfois l’insécurité, en oubliant simplement que la présence humaine doublée de la convivialité est un facteur efficace contre l’insécurité.

    Pour en revenir aux canaux et aux écluses en particulier, fort heureusement on peut encore se promener sur de nombreux sites du chef d’œuvre de Riquet à n’importe quelle heure du jour et de la nuit en toute quiétude (Le Sigala, Homps, Le Somail, Sallèles d’Aude, Capestang, Villeneuve lez Béziers).

 

ℓє Бℓσg ∂υ ¢αиαℓ ∂υ мι∂ι

© 2012-2019 JFB Blog du Canal du Midi