Blog du Canal du Midi

Évocation du Canal du Midi

◄ Retour vers l'article : Le Canal de la Robine jusqu’à l’écluse de Mandirac

Différentes embarcations au Domaine du Grand Mandirac

Par | | Dimension originale : 800 × 574 pixels

Parmi les différentes embarcations présentes sur le lieu, j’attire votre attention sur les photos à droite dans lesquelles je découvre une barque de patron, et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de la « Marie-Thérèse » qui a connu une histoire mouvementée.

Après des années de bons et loyaux services, à transporter des tonneaux, ou plutôt des demi-muits (unité de transport du vin) sur le Canal du Midi, un sétois lui offrit une seconde vie en l’exploitant tour à tour en boite de nuit, puis en restaurant. Amarrée dans la ville de Georges Brassens, elle coula avant que le Conservatoire du littoral aidé par les VNF envisage de restaurer ce très probable dernier exemplaire de barques du Midi.

De 1998 à 2003, elle sera restaurée par une équipe de jeunes en réinsertion grâce à divers fonds publics, privés, régionaux etc…

De nouveau apte à naviguer en 2002, elle a longé le Canal de la Robine vers l’Aude, traversé Narbonne pour se diriger vers Sallèles d’Aude avant de revenir sur Mandirac, et qui s’y trouve toujours, en 2014.

A l’origine, c’était la Barque N°7, construite au pont des demoiselles à Toulouse en 1855, et exploitée par la famille de patron barquier Denty (sources Yann Pajot, charpentier de marine, un des responsables de chantiers navals associatif « Les Ateliers de la Mémoire » basé sur le site de Sainte Lucie).

© 2012-2015 JFB Blog du Canal du Midi