Blog du Canal du Midi

Évocation du Canal du Midi

Le Canal du Midi est aussi sur twitter @lecanaldumidi et sur facebook, avec le même nom lecanaldumidi

Le Grand Bief jusqu’à Capestang

Posté le 10 juillet 2016 à 16h 00 dans Randonnée de Nicolas sur le Canal par

A travers ce 23e article, je reprend donc mon récit sur le pont de Pigasse ou je suis passé pour la première fois le samedi 18 août 2012, le 6e jour sur les 7 de ma randonnée à vélo le long des 240 km du Canal du Midi. J’y ai l’occasion de retourner de nombreuses fois depuis, non seulement pour le plaisir, mais aussi pour « étudier » de manière plus approfondie, photographiquement parlant, le site.

Voici la liste des ouvrages traversés dans le secteur. L’aqueduc de Quarante (1694 et 1737), l’aqueduc de Malviès (1690), Le pont éponyme (17e siècle et 1968), le déversoir de Lale (17e et 18e siècle), l’aqueduc de Roubiolas (1690), le déversoir del Rey (18e et 20e siècle), l’épanchoir à siphon du Fer à mulet (1776) et l’aqueduc de Nostre Seigne (1690).

Le bâtiment du pont de Pigasse est aujourd’hui une habitation privée (en données 2012 et 2016) qui est restée dans son jus et n’a pas été massacrée esthétiquement comme c’est parfois le cas pour certains autres bâtiments du Canal du Midi.

le-mont-de-pigasse-en-amont-et-en-aval

mai 2015

La voie sur berge le long du canal entre cet ouvrage et l’épanchoir de Quarante est un des plus étroits sur le trajet du cours d’eau, et non arboré de surcroît (en données 2012). Se croiser à bicyclette demande de mettre pied à terre. De plus, le niveau du chemin s’aligne parfois sur celui du miroir d’eau. Il existe la possibilité d’emprunter une voie plus élevée, mais qui prive le marcheur ou le cycliste de la vue sur le canal. De plus, ce chemin, assez cabossé et non arboré lui aussi, borde les vignes, ce qui signifie un passage occasionnel d’engins agricoles ou autres véhicules motorisés.

l-epanchoir-de-quarante

mai 2015

L’aqueduc de Quarante, un des nombreux ouvrages datant de Vauban, a d’abord été conçu sur deux voûtes avant que n’en soit ajoutée une troisième, quarante deux ans plus tard, épreuves des crues et endommagements du Grand Bief obligent. Son architecture, même si elle n’a pas l’allure de l’épanchoir des Patiasses ou de l’Argent-Double, présente cependant un intérêt certain, en tout cas, suffisant, selon moi, pour m’être donné la peine de descendre au niveau du ruisseau La Quarante.

vues-sur-l-epanchoir-de-quarante

mai 2015

vue-plongeante-sur-l-epanchoir-de-quarante

mai 2015

En direction de Capestang, le Canal du Midi est de nouveau arboré et le chemin de halage redevient plus praticable.

le-canal-du-midi-direction-le-relais

mai 2015

Arrivée sur le lieu dit « Le Relais » et le pont de Malviès, en béton gris, datant de 1968. Il remplace un ancien pont du 18e siècle. Sur le bâtiment, on découvre une ancienne publicité d’une marque de chocolat qui existe toujours aujourd’hui (en données 2012), peinte sur un support métallique, et que le lierre s’emploie à recouvrir.

A proximité se trouvent les très belles architectures du gite-Domaine du Malviès (en données 2012), typiques des exploitations à l’esprit monumental construites au 19e siècle selon les désirs de la bourgeoisie pinardière désireuse d’afficher sa prospérité.

Passé le pont, j’entre sur la commune de Capestang.

le-relais-pont-de-malvies

mai 2015

vues-sur-le-relais-pont-de-malvies

mai 2015

Quelques architectures étonnantes se découvrent au détour d’un méandre comme ce bâtiment, mi-chapelle-mi-observatoire. Il en va de même pour cette péniche à l’esprit boème qui semble avoir parcouru de nombreux canaux en Europe.

D’imposants bâtiments agricoles à l’esthétique indiscutable témoignant de la prospérité des exploitations vigneronne bordent aussi le canal.

direction-capestang-et-la-péniche-europodyssee

mai 2015

Ici, s’intercale entre les méandres du cour d’eau le Domaine de l’Ale, gites et chambres d’hôtes qui symbolise une étape idéale pour se reposer après une journée de marche ou de vélo.

direction-capestang

samedi 18 août 2012

Trois ouvrages, ci dessous, méritent que l’on s’y attarde.

En haut à gauche, le déversoir de Lale, datant du 17e siècle et remanié au 18e, qui déverse le trop-plein d’eau sur le ruisseau Roubiols en contrebas.

En haut à droite, le déversoir del Rey, construit au 18e qui déverse le trop-plein d’eau vers une rigole qui se jette dans le ruisseau.

A noter que ces deux ouvrages sont traversés a gué.

Photo du bas, l’aqueduc de Roubiolas (ou Roubiols) datant de 1690, en lieu et place d’un ancien méandre qui croisait deux cours d’eaux naturels, le Roubiols et le ruisseau des Meulières.

deversoirs-et-aqueducs

mai 2015

Les pluies diluviennes du climat méditerranéen ont obligé les concepteurs successifs du canal à faire édifier des ouvrages supplémentaires pour améliorer les vidanges du canal. En 1776 a ainsi été construit pas très loin de Capestang, l’épanchoir à siphon du Fer à mulet qui se traverse par un ponton pavé de galets.

l-epanchoir-du-fer-a-mulet

mai 2015

l-epanchoir-du-fer-a-mulet-pres-de-capestang

mai 2015

Le Canal du Midi poursuit son chemin vers Capestang et nous offre à plusieurs reprises des panoramiques exceptionnels sur le village et me donne l’illusion qu’il est tout près alors que de nombreux méandres sont encore à parcourir avant d’atteindre la destination.

le-canal-du-midi-au-niveau-du-panoramique-sur-capestang

samedi 18 août 2012

Et c’est sur mon arrivée sur Capestang, étape de mon déjeuner du samedi 18 août 2012, que je termine ce récit. Il est à noter que depuis mon premier passage, les arbres ont été coupés et remplacés par de nouvelles pousses.

arrivee-sur-capestang

samedi 18 août 2012

C’est tout, … pour le moment !

Nicolas.

L’article précédent, « Le Grand Bief jusqu’au pont de Pigasse ».

L’article suivant, « Le Canal du Midi sur Capestang ».

Retrouvez mes photos de toutes les écluses du Canal du Midi sur cette carte.

Une page sur Capestang est évoquée sur le site du Canal du Midi.

Le site du Canal des deux mers à vélo

Le site Vélo-Canaux-Dodo.

16 commentaires pour  « Le Grand Bief jusqu’à Capestang »

  1. Joao dit :

    Une partie du canal très intéressante. J’apprécie particulièrement les vues panoramiques sur Capestang. Merci aussi de nous indiquer les excellents établissement près du Canal du Midi.

  2. Nicolas Nicolas dit :

    Je suis d’accord. J’ai eu l’occasion de parcourir aussi à pieds la dizaine de kilomètres que je relate dans cet article. J’avoue que je ne m’en lasse pas.

  3. Sylvie dit :

    Nous projetons de parcourir le Canal du Midi à vélo et merci de nous éclairer par vos beaux reportages.

  4. Jean-Marc dit :

    Merci Nicolas c’est vraiment super.

    A bientôt peut-être.

    Jean-Marc.

  5. Danièle dit :

    Merci pour ce reportage photo qui nous permet de partager de très beaux moments.

    Profitez bien de votre été.

    Très amicalement.

    Daniele.

  6. Tu pourrais faire un livre ,tu devrais voir un editeur de livre sur le patrimoine, vois avec le conseil regional ils sont tres tres bien.

  7. Annie dit :

    Merci Nicolas pour ce partage.

    Tu continues de nous donner envie d’aller faire un tour au bord de ce fameux canal.

    Amitiés.

    Annie.

  8. dj toulouse dit :

    Merci pour nous faire partager tes aventures. Vivement un cliché nous faisant admirer le Mont Saint-Clair, l’Etang de Thau, les parcs à huîtres ou encore Marseillan depuis la destination finale !!

    • Nicolas Nicolas dit :

      Bonjour.

      Merci pour votre appréciation. Tout vient à point et je suis du genre à terminer ce que je commence sans pour autant me « mettre la rate au cour bouillon ».

      j’ai l’occasion régulièrement de retourner sur le canal, du moins quand mon emploi du temps de parisien dans la vie active me le permet (prochaine incursion : à la Toussaint 2016 du côté d’Argeliers, l’occasion de faire des clichés et des aquarelles d’automne et de marcher sur une section du cours d’eau, dans la mesure ou après avoir parcouru le trajet en bicyclette, je me suis fixé l’objectif de longer le Canal du Midi à pied avec un ami, mais dans le désordre. Jusqu’à présent et depuis 2013, en 9 randonnées, nous avons parcouru la totalité du trajet du Somail au phare des Onglous via le Canal de Jonction de la Robine jusqu’à Sallèles d’Aude aller-retour d’une part, et le trajet du Bassin de l’Embouchure jusqu’à l’écluse Bayard à Toulouse d’autre part).

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez ajouter un lien pour être suivi sur twitter en plaçant votre "username" dans cette boite.
Ne doit être placé qu'une seule fois (sauf si vous modifiez votre nom d'utilisateur). Pas de http ou de @ SVP

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les smileys  :-)  :-(  ;-)  :-P  et d'autres, seront traduits en icones.

 

ℓє Бℓσg ∂υ ¢αиαℓ ∂υ мι∂ι

© 2012-2018 JFB Blog du Canal du Midi