Blog du Canal du Midi

Évocation du Canal du Midi

◄ Retour vers l'article : Le Canal du Midi sur Capestang

La Barque de Poste 1818 à Capestang

Par | | Dimension originale : 800 × 647 pixels

Capestang est l’un des ports d’attache de la Barque de Poste.

Unique exemplaire d’une reconstitution de navire voyageur, voulue et construite par Robert Mornet, ce modèle se référant à ceux qui circulaient à partir de 1818, transportant des passagers de Toulouse à Agde et Sète (et vice-versa) sur quatre jours au XVIIIe siècle. Moyen de transport plus sur et rapide que les routes, elle n’a jamais acheminé de courrier (sauf des documents administratifs relatifs au canal) contrairement à ce que son nom l’indique. La « poste » signifiait quatre lieues ou seize kilomètres.

Les voyageurs ne restaient pas dans une seule et même embarcation mais prenaient des correspondances à partir des écluses à trois et aux « dinées » et « couchées » respectivement, dans le sens Ouest-Est à l’écluse de Negra (1ère dînée), l’écluse de St Roch à Castelnaudary, juste après le Grand Bassin (1ère couchée), l’écluse de Béteille (2ème dînée), l’écluse de Trèbes (2ème couchée), au Cabaret de la Redorte sur le bief de Jouarre (3ème dînée), au Somail (3ème couchée), Les écluses de Fonsérannes à Béziers (4ème dînée), et Agde (4ème couchée).

D’abord tirées par des chevaux de hallage, les embarcations ont été peu à peu motorisées, ce qui ne les rendaient pas plus rapide que le train et l’essor du chemin de fer, complété par l’amélioration de la qualité des routes a entraîné peu à peu le déclin des barques de postes au XIXe siècle.

© 2012-2016 JFB Blog du Canal du Midi