Blog du Canal du Midi

Évocation du Canal du Midi

Le Canal du Midi est aussi sur twitter @lecanaldumidi et sur facebook, avec le même nom lecanaldumidi

Je marque une pause dans mes publications sur ce blog

Bonjour à toutes et à tous.

 

Après cinq années de participations sur ce blog, pour des raisons diverses et variées,  un peu, par manque de temps, un peu par découragement, aussi par mon évaluation du « delta » investissement/visibilité/reconnaissance sur ce qui est publié, j’ai décidé de marquer une pause dans l’écriture de mes articles, et cela pour une durée indéterminée. Occasion aussi de dresser un petit bilan quinquennal.

Je précise que remise en question n’est aucunement synonyme d’abandon, ne serait-ce que pour la simple raison que je vais jusqu’au bout de ce que j’entreprends. Or, je n’ai pas terminé le récit de ma randonnée le long des 240 km du Canal du Midi à vélo. Il me reste à « couvrir » le trajet entre Béziers et le Phare des Onglous. Je précise que ne suis qu’un contributeur et que la poursuite de ma participation pourrait être susceptible d’être suspendue à la décision de mon ami Jean-François, administrateur, contributeur et surtout, financeur de ce blog.

Je ne suis pas pour autant absent sur le net. Je suis devenu depuis janvier 2018 un nouveau contributeur sur le blog des Urban sketchers France. Je vous invite à découvrir mes articles sur ce lien. Je prévois d’ailleurs de retourner dessiner sur le site de Fonsérannes à Béziers, dans le but de nouvelles publications. Narbonne fait partie aussi de mes options.

Mon sentiment un peu de « prêcher dans le désert » motive aussi ma décision,  Ces propos n’engagent que moi et en aucun cas ni mon ami Jean-François et les autres contributeurs de ce blog. L’abnégation, cela va un moment, mais la reconnaissance, c’est comme du carburant, à un moment, cela permet de continuer à avancer. Je tiens cependant à remercier celles et ceux qui me témoignent leur l’intérêt par leurs commentaires en fin de nos publications, mais je trouve leur nombre insuffisant, en tout cas, par rapport à notre investissement et au temps passé sur nos contributions sur ce blog, ainsi que le nombre de visites sur celui-ci. C’est sans doute le constat d’une époque ou domine l’éphémère, et ou plus personne ne semble savoir ce que pérennité veut dire (et je ne suis pas forcément non plus un exemple sur ce point).

En attendant mon retour, je vous invite à redécouvrir l’ensemble de mes interventions écrites sur les rubriques suivantes, « Randonnée de Nicolas sur le Canal », « Les aquarelles de Nicolas« ,  et « Arrêt sur images« .

Habitant Paris, je continue cependant à retourner régulièrement séjourner sur le Canal du Midi, non seulement pour y dessiner et y peindre, mais aussi pour relever le nouvel objectif que je me suis fixé, à savoir le longer à pied après l’avoir longé à vélo. A ce jour, en avril 2018, j’ai parcouru depuis 2013, en une quinzaine de marches, le secteur des Pont-Jumeaux a l’écluse Bayard à Toulouse (au printemps et en été), …

… le trajet de l’écluse de Marseillette à l’écluse de Carcassonne (en été et en automne), …

… celui du Somail au Phare des Onglous (au printemps et en été), …

et enfin, celui du Canal de Jonction de la Robine, du Canal de la Robine juqu’à l’écluse de Mandirac (en été et en automne), …

… via le site remarquable de l’Epanchoir du Gailhousty.

Il ne faut pas oublier non plus que sans le captage des eaux de la Montagne Noire, par les rigoles de la montagne et de la plaine, et les réservoirs, comme celui de Saint Férréol (vidé tous les dix ans, comme vous pouvez le découvrir ci-dessous), le Canal du Midi n’existerait pas. Peut-être envisagerais-je de les parcourir… avant le le raconter !!!???

Un cairn non loin du barrage ???

Enfin, le Canal du Midi, ce sont aussi de belles rencontre comme Robert Mornet, le créateur d’une réplique de Barque de Poste 1818 (rencontré en 2014).

Je terminerai l’article en vous invitant à en savoir plus sur Robert en cliquant ici.

C’est tout, pour le moment. Je vous dis « à bientôt »!

Nicolas.

Voici la réponse de mon ami Alain Marc sur son blog, suite à ma publication, et que vous pouvez lire ici :

« Prêcher dans le désert, réponse ouverte à Nicolas et aux autres blogueurs« .

 

20 commentaires pour  « Je marque une pause dans mes publications sur ce blog »

  1. Philippe C dit :

    Normal de se poser des question et de vouloir marquer une pause. Mais c’est sans doute pour mieux rebondir.

  2. Alain MARC dit :

    Intéressant en tout point de vue, ton article, Nicolas, personnellement je te remercie de nous en faire part !

    D’abord, parce qu’il relève de tout ce que ressentent nombre de blogueurs qui ont l’impression de prêcher dans le désert en voyant le peu de retours qu’ils ont après une dépense de temps, d’énergie et de travail considérables alors qu’ils font tout cela tout à fait gracieusement, avec la seule force de leur passion, de leur enthousiasme, de leur désintéressement, et le sens de leur partage.

    S’acharner « pour rien » cela épuise, car on ne voit plus un horizon qui se nomme « espoir » (je ressens aussi souvent cela par rapport à mes blogs quand je partage des choses qui m’ont également demandé non seulement un grand engagement personnel, sont sincèrement généreuses, sans arrière-pensée de « profit », mais qui aussi, représentent une immense part de mon être profond, car partagées à partir de l’intériorité de ma vie).

    Alors ? Oui, tu as raison de constater que nous sommes dans une époque ou l’éphémère et le « tape-à-l’œil » (le superficiel) prédominent sur les engagements profonds et de durée, que les apparences prédominent sur la réalité, où les valeurs humaines les plus solides du « passé » se diluent dans le hourvari de l’information, ou le sens de l’image s’est banalisé dans l’overdose d’images, où les masses deviennent passives, soumises, pressées, insensibles aux notions mêmes qui ancraient autrefois le « beau » dans la durée (je veux dire le vrai dans le « beau ») quand celui-ci était le fruit d’un engagement durable et total de l’être.

    Paradoxe entre ce constat et les files immenses de gens à l’entrée des grandes expositions à la mode, où on vient justement voir ce que ces valeurs ont produit dans l’œuvre des artistes « reconnus »et « célèbres » du passé (et parfois du présent). On met peut-être là, le doigt sur quelque chose d’important : la communication à grande échelle ! Car c’est celle-là à laquelle nous n’avons pas accès (à qui profite-t-elle, posons-nous la question ?) qui pourrait mettre en valeur nos actions créatives les plus intéressantes et profitables pour autrui.

    Aussi, sois fier de ce que tu as fait et continues de faire : il y a des gens (même si c’est un nombre infime) qui te suivent et suivent tes publications, s’intéressent à elles, reconnaissent leur sens, et en ce qui concerne ton méritoire travail envers le Canal du Midi, je t’assure qu’il n’est pas vain, car il participe à une iconographie aussi bien qu’à un « état de mémoire » qui a de la valeur comme témoignage et regard actuel s’inscrivant dans son histoire.

    Rien qu’à cause de cela tu as bien fait de faire ce que tu as fait. Qu’au moins en prenant du recul et en changeant d’horizon tu sois nourri par le chemin que tu as tracé au bord du canal du Midi !

    Je crois que je vais faire de mon long commentaire amical ici un article sous forme de « lettre ouverte » dans mon premier blog et sur réseaux sociaux, car il y a nombre de blogueuses et blogueurs partageant avec sincérité leur « idéal » sur le Net qui se posent les mêmes questions que toi.

    • Nicolas Nicolas dit :

      Merci, Alain, pour ta réponse. Tu ne peux pas savoir comme j’ai pu constater la déception de certaines personnes de mon entourage face à mon investissement. C’est sans doute cela, vieillir, autrement dit perdre peu à peu l’espoir de pérenniser « la modeste empreinte » qu’on essaye de placer lors de notre bref passage sur Terre.

  3. Bonjour Nicolas,
    Tu as en effet raison sur de nombreux points, c’est pour ces raisons justement que je ne fais pas de blog, passant déjà beaucoup de temps à faire des « comptes-rendus » de mes sorties et stages… Et n’ayant pas toujours suffisamment de retours satisfaisants… C’est le net, c’est le web, c’est la vie !!
    Il faut faire avec, et continuer à faire ce que l’on aime !! C’est là l’essentiel !!
    A bientôt !!
    Chris

    • Nicolas Nicolas dit :

      Bonjour Christian. Ce n’est qu’une pause, pas un abandon. J’ai aussi mille et une choses en dehors de mon travail sur ce blog à terminer. Il ne faut pas que je me disperse. Et comme disait feu Paul Bocuse : « Si le travail est mal fait, il faudra la refaire, alors autant bien le faire ». Je préfère donc marquer une pause que de bâcler mes publications sur ma randonnée à vélo le long du Canal du Midi. Et puis, je ne suis pas le seul contributeur sur ce blog. J’attend donc de lire les articles de mes « collègues sur ce blog » avec impatience. Amicalement. Nicolas.

  4. Jocelyne R dit :

    Hello Nicolas,

    Ne penses-tu pas que le problème proviendrait de ton site… En notant sur google « canal du midi »… ou « canal du midi aquarelles », ou « canal du midi histoire », tu n’apparais pas… (du moins je ne t’ai pas vu en 1er page) Pour voir tes publications, il faut toujours que tu m’en informes… Et si tu essayais un blog, comme le fait Alain Marc ??? Over-blog ? ou un autre… en tout cas, mon site, que je le tiens pas à jour, a toujours des visites, alors qu’il est bien moins ciblé que le tien… (il a des pub, car je ne publie plus… sinon, tu en es exempte si tu publies.. je crois) Ne te décourage pas, c’est un magnifique travail que tu as fait… il existe… mérite aussi d’être publié… à voir… Enfin bravo pour tes reportages tellement bien illustrés !

    • Nicolas Nicolas dit :

      Bonjour Jocelyne. Tu soulèves un point qui concerne la visibilité du blog. Je laisse donc le soin à mon ami Jean-Francois, administrateur de cette plateforme, et qui veille sur le referencement, de te répondre. Il est plus calé que moi dans ce domaine. Amicalement. Nicolas.

    • Bonjour Jocelyne,
      Je formule une petite réponse rapide, mais j’écrirai très prochainement une article plus détaillé à ce sujet. J’ai réalisé ce site voilà un bout de temps, et j’ai tout fait pour qu’il soit correctement référencé, et il l’est encore, bien que je m’en occupe beaucoup moins à présent. Durant le mois de Mars, le site a reçu 7 859 visites.
      Je viens d’effectuer une recherche dans Google (en prenant le soin au préalable, d’effacer le cache du navigateur), avec les mots : « aquarelles canal du midi ».
      Je trouve en première ligne : Aquarelles, 2016, Canaux du Midi et de la Robine – Canal du Midi
      http://www.canaldumidi.com/Publications/2016/12/aquarelles-d-automne-canal-du-midi/
      et en deuxième ligne : Les aquarelles de Nicolas > Blog du Canal du Midi
      http://www.canaldumidi.com/Publications/Rubrique/les-aquarelles-de-nicolas/
      Ce qui correspond à deux articles de Nicolas.
      Si je tape : « blog du canal du midi » Ce sont les six premières lignes de Google qui concernent le blog !
      Bien sur, ça peut changer, mais pour le moment, c’est ainsi.
      Pour être concurrentiel sur les mots clefs canal du midi et le rester, il faut s’en occuper tous les jours, y écrire tous les jours ou mendier des liens vers le site (ce que je ne fais jamais). De plus, j’ai décidé de vivre par ailleurs, même si j’ai été content de réaliser ce site et ce blog. Comme en outre, je ne souhaite pas gagner d’argent avec en plaçant des pubs directes ou indirectes, le site est un peu pénalisé, mais il tient encore le cap.
      Voili voilou… Je le répète, j’écrirai bientôt un article plus précis à ce sujet.
      Il ne faut pas croire non plus que nombre de visiteurs signifie nombre de lecteurs. Je pense que seulement 10 % de visiteurs sont vraiment intéressés, quelque soit le site (sauf pour les sites marchands). Les lecteurs des articles de Nicolas ne sont peut-être pas nombreux, mais ils sont fidèles.
      Merci en tout cas de cette contribution..
      Cordialement, J-F

      • André BENES dit :

         » Je ne suis pas inquiet, pensant à la bonne blague du 1er avril … » telle était, pendant un instant, ma conclusion, mais vu les commentaires qui ont suivi et qui persistent encore là, je dois me rendre à l’évidence, tu fais donc une pause, Nicolas, moi qui te voyais infatigable, tellement tu ne cessais d’arpenter notre canal du Midi, que ce soit pour des récits, pour des photos, pour des aquarelles, bref, un Nicolas présent les trois quarts de l’année auprès de l’oeuvre de Pierre Pol Riquet; et d’ailleurs, avec J.François nous en avions parlé de cette ténacité, de cette abnégation inlassable que tu dégageais dans ton entreprise : tu avalais tout sur ton passage et je me demandais comment tu faisais sur le plan physique, comment tu résistais à la fatigue, par exemple, mordu par ta passion, c’était quelque chose, ENORME! dirait certain. Quand je dis  » c’était « , je pense que je me trompe et que tu es toujours le bonhomme amoureux de tout ce que tu touches, sans compter les autres sites, les autres lieux, c’est dire ta persévérance, ta foi dans ces loisirs où tu ménages pss ta peine récompensée, tout de même, non ? Ah, oui,tes travaux méritaient plus de regards, plus d’encouragements , ici, sur ce blog, c’est vrai, c’est très vrai, moi le premier qui survolais souvent tes escapades mais ne visitais pas comme j’aurais dû le faire, donner l’exemple aussi, en tant que témoin participatif,je le reconnais, mais trop tard, tu pourras le dire, Nicolas, c’est ton droit; je me disais depuis que je suis avec vous, les deux autres fans de ce canal du Midi, comment un gars de Paris se distingue à 700 km de là alors que moi je n’agis pas aussi bien avec mon ancien fief que je n’oublie pas, mais pas assez présent ici.Enfin , il s’agit de toi, Nicolas, sois heureux de ce que tu as fait, soit heureux dans ce que tu vas entreprendre, c’est tout le mal que je te souhaite ! Salut le dévoreur de belles choses et plus !

        • Nicolas Nicolas dit :

          Bonjour André. Ce n’est qu’une pause, pas un abandon. J’ai aussi mille et une choses en dehors de mon travail sur ce blog à terminer. Il ne faut pas que je me disperse. Et comme disait feu Paul Bocuse : « Si le travail est mal fait, il faudra la refaire, alors autant bien le faire ». Je préfère donc marquer une pause que de bâcler mes publications sur ma randonnée à vélo le long du Canal du Midi. Et puis, je ne suis pas le seul contributeur sur ce blog. J’attend donc de te lire avec impatience. Amicalement. Nicolas.

        • Mon cher André, ta réponse est digne d’intérêt, mais tu n’as pas répondu où il fallait, tu aurais dû répondre directement à l’article. Mais bon, ce n’est pas si grave, car je pense que tout le monde a compris.
          Amicalement à toi !

    • Coucou Jocelyne

      Bon, ce serait sympa de me répondre tout de même, vu que c’est moi qui a réalisé le site et le blog, Non ? et je te le dis, ça a été un sacré boulot, j’ai codé directement, vu qu’il n’y avait pas encore de facilitateurs à l’époque ! J’apprécie beaucoup Nicolas, c’est mon ami ! et il apprécie le boulot que j’ai effectué, c’est pourquoi il est venu avec moi.
      A part ça, c’est sur, je vais écrire un nouvel article qui expliquera l’audience du site et du blog. Mais j’attends un peu pour ne pas polluer l’article de mon copain !
      Tu dis avoir encore des visiteurs, mais quand je clique sur ton profil, je ne vois rien, sinon une erreur ! Ceci dit, ici, tout le monde a le droit de dire ce qu’il pense, il n’y a pas de censure, sauf pour ce qui concerne le racisme et tout le reste, je veux dire, tout ce qui est vraiment crétin…
      Amicalement, J-F

  5. Au fait Nicolas, elle est belle cette photo avec ce cher Robert ! Je me souviens très bien, c’est moi qui l’ai prise ! à part ça, amicalement à tous !

  6. Au fait encore, qu’on se souvienne que le site a été créé en 2003, et le blog en 2013 ! Bref, tout de même, ça a été et c’est toujours une belle et grande aventure, qu’on se le dise au fond des chaumières, si toutefois les chaumières existent encore !

  7. Et c’est ainsi que vont les choses… Bien que réalisateur et administrateur du site, je reviens m’exprimer de temps en temps, et je comprends bien mon ami Nicolas ! C’est très dur ! Que l’on se souvienne tout de même que le site a été créé en 2003 ! Ca fait un bail ! Je n’ostracise personne, je me contente de vivre encore, en appréciant l’oeuvre de Pierre-Paul-Riquet ! La seule question qui reste alors est : était-ce un leurre ? A vous tous de me le dire, si toutefois vous me répondez…
    Amicalement à tous !
    J-F

  8. Pierre FONTECAVE dit :

    Bonjour
    Habitant Castelnaudary je découvre ce blog fort intéressant à l’instant. Je vois que Nicolas a parcouru ce secteur en 2013 et qu’il y a cherché la Chapelle St Roch sans la trouver. Si c’est toujours d’actualité je peux vous envoyer quelques renseignements sur sa localisation et sur son histoire. Je m’intéresse actuellement au Pont du Diable (croisement entre le canal et la voie romaine) où le chemin de halage fait l’objet de travaux qui permettront à nouveau la continuité du cheminement dans la perspective de la future voie verte.
    Cordialement
    pierre fontecave

    • Bonjour Pierre. Cette chapelle, je l’avais localisée. En fait, je sais où elle se trouve mais elle est enclavée dans une propriété privée et je n’ai pas pu y accéder. Il resterait à contacter le propriétaire actuel.
      Pour le reste, si vous le désirez, je veux bien vous ouvrir les colonnes de ce blog en tant que contributeur. Comme vous le constatez, ça ferait du bien d’augmenter les contributeurs.
      La perspective de la future voie verte m’inquiète… j’ai juste peur qu’elle soit bitumée comme en certains endroits notamment vers Toulouse. Ca ne fait plus trop chemin de hallage !

      • Nicolas Nicolas dit :

        Un point de désaccord avec mon ami Jean-François.

        Je suis pour ma part partisan que la voie verte soit entièrement bitumée (et qui passe dans certains endroits à coté et non sur le chemin de hallage). Cela permettra de drainer plus de monde, dans l’espoir de sensibiliser d’avantage les touristes sur le Canal du Midi, d’aménager les abords surtout sur le plan végétatif. Ces voie bitumées et le vélo électrique permet aussi à toutes les générations de faire du vélo ensemble (du papy au petit-fils, de la mamie à la petite-fille, des grands-parents aux petits-enfants).

        Il faut quelque-part vivre avec son temps et à l’heure ou sont aménagées de plus en plus de voies vertes qui permettent de traverser l’Europe à vélo, le Canal du Midi s’inscrit dans un des axes des voies vertes et son trajet se confond aussi avec le chemin des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle.

        Voici un lien de la voie verte « passa païs » dans un département qui est cher à Jean-François, le Tarn. http://www.voiesvertes-hautlanguedoc.fr/

        • Une voie verte qui utilise le tracé d’un ancien chemin de fer, que j’ai connu lorsqu’il existait encore, il y a maintenant très longtemps, ça ne peut être que bénéfique, ça évite en outre l’envahissement des ronces et des broussailles inutiles… Par contre, la tradition des chemins de halage n’est pas d’être bitumée, mais « non bitumée » ne signifie nullement non entretenue, les chemins de halage doivent être restaurés sans pour autant être bitumés ! Quelle horreur ! S’ils devaient l’être, comme ils le sont près de Toulouse, j’en serai très triste ! C’est du patrimoine qu’il s’agit !

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez ajouter un lien pour être suivi sur twitter en plaçant votre "username" dans cette boite.
Ne doit être placé qu'une seule fois (sauf si vous modifiez votre nom d'utilisateur). Pas de http ou de @ SVP

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les smileys  :-)  :-(  ;-)  :-P  et d'autres, seront traduits en icones.

 

ℓє Бℓσg ∂υ ¢αиαℓ ∂υ мι∂ι

© 2012-2018 JFB Blog du Canal du Midi