Blog du Canal du Midi

Évocation du Canal du Midi

Le Canal du Midi est aussi sur twitter @lecanaldumidi et sur facebook, avec le même nom lecanaldumidi

Canal du Midi et Peste de Marseille

Posté le 31 mars 2021 à 19h 40 dans Une Histoire du Canal du Midi par

Durant les mois d’août et de septembre 1720, nous nous situons dans le pic de la peste de Marseille (environ 1 000 décès par jour) et certaines parties du Languedoc oriental seront touchées. Cette triste épidémie n’atteindra jamais le Canal du Midi. Néanmoins, on s’en méfie et c’est bien normal. C’est pourquoi les administrateurs du Canal du Midi (qui alors s’appelait Canal Royal de Languedoc) sont amenés à prendre quelques mesures de police pour en éviter la propagation de cette funeste épidémie. Voici l’une d’entre elles :

Police du Canal
Mesures sanitaires face à la peste de Marseille
Nous sommes le 3 Octobre 1720

charset=Ascii

Je me contente ici de reproduire les archives du Canal du Midi :

Pour prévenir et éviter la contagion qui désolait la ville de Marseille et ses environs en 1720, on prenait la précaution aux frontières du Languedoc, de faire faire un séjour de quarante jours, tant aux personnes qu’aux marchandises qui venaient de ce côté à moins que l’un et l’autre ne fut accompagné des certificats des consuls du lieu de leur Départ, qui étaient visés dans trois des bureaux et villes de leur passage. Cette précaution engagea M. de Murat, subdélégué de Monsieur l’intendant à Carcassonne de rendre une ordonnance le 3 octobre 1720 portant que certaines balles de laine et autres marchandises venant de Marseille ou de Provence, et déposées dans les magasins du Canal à Foucaud, seraient incessamment transportées et voiturées dans la masure appelée Demieud après l’écluse de Foucaud, pour y être les marchandises déballées en présence des propriétaires d’iceller, pour y faire quarantaine, et qu’il serait commis des Personnes pour les garder et Soigner pendant ce temps aux dépens desdits propriétaires, et qu’après la quarantaine et la restitution des marchandises, les gardiens préposés seraient parfumés à la diligence des consuls.
Cette ordonnance fut ponctuellement exécutée.

Là, on va préciser : Fin de citation ! et je vais me permettre quelques commentaires :

On peut imaginer que « parfumés » ça signifie « désinfectés »
En fait, le meilleur remède contre les maladies de toutes sortes est connu depuis très longtemps : l’isolement et la quarantaine des personnes comme des marchandises !

Petite observation supplémentaire : Ne cherchez pas l’écluse de Foucaud, elle fait partie de celles qui ont disparu lorsque le tracé du Canal du Midi a été modifié pour passer par Carcassonne, c’était en 1810. Il en existait encore des vestiges voilà une dizaine de lustres aujourd’hui en 2021 (NB : un lustre, c’est cinq ans !) Je me souviens avoir vu ces vestiges abandonnées en pleine campagne, mais malheureusement, je ne dispose d’aucune photo de ces vestiges, ces endroits se sont urbanisés depuis… mais si vous en avez, des photos ou des images, au moins entre les années 50 et 80 de ce fameux 20ème siècle, ce serait sympa de votre part de me les envoyer.  Mais je sais qu’il existe toujours quelques vestiges dans quelques broussailles malgré les réalisations d’aujourd’hui que l’on qualifie de modernes !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Vous pouvez ajouter un lien pour être suivi sur twitter en plaçant votre "username" dans cette boite.
Ne doit être placé qu'une seule fois (sauf si vous modifiez votre nom d'utilisateur). Pas de http ou de @ SVP

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les smileys  :-)  :-(  ;-)  :-P  et d'autres, seront traduits en icones.

 

ℓє Бℓσg ∂υ ¢αиαℓ ∂υ мι∂ι

© 2012-2021 JFB Blog du Canal du Midi