Blog du Canal du Midi

Évocation du Canal du Midi

Le Canal du Midi est aussi sur twitter @lecanaldumidi et sur facebook, avec le même nom lecanaldumidi

Décorations intempestives du Canal du Midi

Posté le 5 février 2014 à 14h 30 dans Tags du Canal du Midi par

J’avais promis de rédiger quelques articles sur les tags du Canal du Midi. Après ce que j’ai écrit sur l’autoroute des deux mers, me revoici avec d’autres décorations que le Canal du Midi de ce bon vieux Pierre Paul Riquet n’aurait jamais imaginées.

Je vais commencer par une décoration que je n’ai pas du tout trouvé heureuse… Je continuerai ensuite avec des décorations qui me paraissent intéressantes.

Point de question moralisatrice dans mon propos, mais rien ne m’empêche de déplorer que les « taggers » (donc les auteurs de graffitis) qui sont parfois excellents, me fassent pitié lorsqu’ils détériorent de vrais monuments érigés par l’humanité !

________________________________________

L’écluse du Sanglier

Je vais donc commencer par l’écluse du Sanglier, en Lauragais, non loin de l’agglomération Toulousaine. La première photo que j’ai réalisée sur cette écluse date de 2003. C’est lorsque je commençais à publier le site canaldumidi.com dont fait partie ce blog.

L’écluse du sanglier était ornée de tags… sur le moment, je me suis contenté de photographier, j’avais un site internet à réaliser… mais ensuite, je me suis dit que tout de même, ce n’était pas normal de tagger  un tel monument (ou de placer des graffitis sur un tel monument)… C’est comme tagger le château de Versailles ! Donc, les photos taggées de l’écluse du Sanglier figurent encore dans le site. Mais je reproduis ici, deux photos, pour montrer ce que je n’aime pas :

 écluse du sanglier ornée de tags au soleil couchant

 

jfb-ph-sanglier-2004-02

Bien sur, j’y suis retourné ensuite, de temps en temps, mais pour réaliser d’autres photos de cette écluse, j’ai attendu dix ans. Les tags étaient nettoyés… Cependant, il subsiste encore quelques traces, car ce nettoyage n’a pas été très bien fait, mais peut-être était-il difficile à faire…

Je vous livre donc encore une photo qui date du printemps 2013 :

Là, c’est quand même plus beau sans tags ou graffitis géants, n’est-ce pas ? Le seul problème, c’est que la photo est moins belle (heure de la journée mal choisie). Quoi qu’il en soit, sans tags, on peut mieux admirer les belles briques de la région Toulousaine !

jfb-ph-sanglier-2013-01

________________________________________

Le port neuf à Béziers

mars 2013

Ici, à Béziers, sur le port neuf, sur la rive droite du canal, c’est différent, car un vieux mur en ruines sans aucun intérêt patrimonial offre un très beau support… Sans trop les commenter, je vous livre encore ces photos. Notez que le Diable est présent, un Diable vert… C’est le genre de décor que j’aime sur un mur en ruines qui serait sans grand intérêt si ces graffitis n’avaient pas été réalisés …

 jfb-ph-beziers-port-neuf-2013-01

Ceci dit, en ce qui concerne le patrimoine du Canal du Midi, il me semble que cette ruine fait un peu désordre sur les rives du port neuf. Voyons les graffitis de plus près :

jfb-ph-beziers-port-neuf-2013-02

Tout en nuances de bleu, un requin, thème assez fréquent dans les tags qui semble franchir une vague, et un personnage malveillant, toujours en bleu, qui semble doté d’ailes naissantes. C’est peut-être le diable !

jfb-ph-beziers-port-neuf-2013-03

Intermède : Je rappelle que nous sommes sur le port neuf à Béziers, et bien sur, il y existe autre chose que des tags, par exemple quelques canards sur l’eau…

jfb-ph-beziers-port-neuf-2013-04

________________________________________

Sur la commune de Vias

mars 2013

Un peu plus loin vers l’étang de Thau et la mer Méditerranée, nous nous trouvons sur la commune de Vias, à proximité du pont des trois yeux, à l’endroit où la départementale 912 enjambe le Canal du Midi, encore d’autres tags (ou graffitis) qui méritent qu’on les montre. Ils ne détruisent rien, ils sont placés sous un pont « moderne » qui n’aurait sans cela, aucun intérêt artistique.

 jfb-ph-vias-2013-01

 

jfb-ph-vias-2013-02

 

jfb-ph-vias-2013-03

Si certains tags ou graphs sont faciles à interpréter, nombreux sont ceux qui le sont moins et qui demandent une certaine initiation. Je n’ai pas la prétention d’approfondir ici la sociologie des poseurs de graffitis, ni à interpréter leur art. Car il s’agit parfois aussi d’un art. Et l’on sait que déjà dans la Rome antique, ces graffitis avaient beaucoup de succès.

Je dispose d’autres photos de tags, graffitis, graffs ou décors « sauvages » en plusieurs endroits. Je vous les livrerai certainement plus tard… 😉

Voili voilou pour l’instant…

A bientôt !

Commentaires fermés

8 commentaires pour  « Décorations intempestives du Canal du Midi »

  1. je découvre avec intérêt cet article sur les tag, c’est un inventaire qui a son charme , certains nous plaisent d’autres pas, c’est comme de tout sujet dans la vie.
    Un hommage à l’éphémère….

  2. Avatar Mike dit :

    Le « Street Art » offre réellement une plus value sur un support esthétiquement très banal, voire même très moche. Ceci dit, un tag, aussi beau soit t-il, n’apporte rien à une architecture ou un ouvrage au cachet certain et contribue même à une dénaturation réciproque.

    • Très philosophique ce que tu dis. Le lien de réciprocité… il est tellement valable en toute chose… Je l’avais d’abord imaginé en politique, puis en économie, mais là aussi, il a sa place. Merci de ce commentaire !

  3. Avatar Julien dit :

    En effet, ces tags sont de l’éphémère … qui dure .. ou pas, puisque les tagueurs reviennent parfois sur les lieux pour « recouvrir » les tags précédents.

    • Nicolas Nicolas dit :

      Tout dépend, en fait, de ce que les pouvoirs publics décident de faire d’un lieu. Les endroits à l’abandon, et il en existe au moins un sur le Canal du Midi et entretenu à minima, j’évoque bien sur le site de l’écluse Notre Dame à Béziers, favorise l’apparition de divers tags. Lors de récentes prises de vue, en mai 2014, j’y ai découvert des graphismes inintéressants.

  4. Avatar Valentin dit :

    Je ne connais pas encore ces endroits du Canal, excepté l’écluse du Sanglier, ou, je le conçoit, ces tags n’ont rien à y faire.

    En revanche, ce mode d’expression pour l’embellissement de ponts en béton est le bienvenu.

    • Nicolas Nicolas dit :

      L’approche consiste à rendre avant tout les ouvrages performants techniquement dans la conception de la plupart des ponts modernes. A l’époque de Riquet, s’ajoutait une recherche esthétique plus poussée que celle de nos jours, encore que, cela peut se discuter. Cependant, l’ajout de tags, s’ils sont bien conçus, sur un banal pont routier ou ferroviaire peut apporter une plus value graphique non négligeable.

 

ℓє Бℓσg ∂υ ¢αиαℓ ∂υ мι∂ι

© 2012-2019 JFB Blog du Canal du Midi