Blog du Canal du Midi

Évocation du Canal du Midi

Le Canal du Midi est aussi sur twitter @lecanaldumidi et sur facebook, avec le même nom lecanaldumidi

Meilleurs vœux 2021

Posté le 4 janvier 2021 à 09h 00 dans Vœux par

Bonjour à tous et meilleurs vœux pour 2021.

C’est avec grand plaisir que je formule ces vœux.

C’est sur, autrefois, j’attendais la date d’anniversaire du blog pour vous souhaiter une excellente année, mais aujourd’hui, je n’attends plus ! Je pense que les membres de l’équipe qui subsistent seront en accord avec moi, car bien sur, ils vous souhaitent aussi une excellente année.

Mais pourquoi suis-je pressé ? Simplement parce que j’ai des articles à écrire, et qu’il ne faut pas tout bousculer ! Mais en même temps, je sais bien que l’hiver, même si l’hiver d’aujourd’hui ne ressemble plus du tout à l’hiver d’autrefois, ce n’est pas très propice aux conversations au sujet du Canal du Midi.

La date d’anniversaire du blog, ce sera le 24 janvier, ce blog aura huit ans d’existence et là, je ne dirai rien ! Et oui, bientôt huit ans ! et je ne renouvellerai pas un article à la date d’anniversaire ! Enfin, peut-être en écrirais-je un mais pas nécessairement pour célébrer cette date anniversaire.

J’espère que jusqu’à présent vous avez tous été satisfaits de lire tous les articles diffusés ici. Mais si vous ne l’êtes pas, vous pouvez toujours me répondre sur cet article ou un autre, je n’en serai pas fâché.

L’année 2020 a été entachée de beaucoup de problèmes qui concernent la vie bien au delà de notre cher vieux Canal du Midi ! Je ne les évoquerai pas, vous les connaissez tous fort bien.

Mais il faut aussi savoir relativiser, car tous ces problèmes me semblent bien moins graves que les épidémies de peste, quelles que soient leurs dates ! Je pense que nous vivons dans un monde peureux ! Pourtant, tout être humain se doit de préserver au maximum la vie de ses semblables. Bien sur, je ne souhaite pas polémiquer à ce sujet, mais je dirai simplement : Lorsqu’on n’est que responsable de soi-même, on a le droit de faire ce qu’on veut, mais lorsque cela peut impacter la vie des autres, on a le devoir de faire attention.

…En définitive, nous verrons bien ce que l’avenir nous réservera.

En cette nouvelle année, j’ai choisi trois images pour vous-tous

 

D’abord, une image révolue qui me tient beaucoup à cœur :

Une carte postale colorisée d’une péniche qui remonte les écluses de Fonsérannes, avec en toile de fond, Béziers et sa cathédrale

Celle-ci a toujours attiré mon attention ! Bien sur, nous sommes avant tout sur l’escalier d’eau de Fonsérannes, mais observez bien la flamme postale qui fait beaucoup de publicité pour le vin : LE VIN ! BUVEZ DU VIN ! Bien sur, aujourd’hui, il faudrait dire « Buvez du vin, mais avec modération ! ». Mais ce n’est pas tout, cette vieille carte postale illustre bien le canal tel qu’il existait alors, avec en toile de fond la cathédrale de Béziers ! Je ne sais pas si aujourd’hui cette vue est possible, tout simplement parce que les arbres que vous voyez sur la gauche, ont beaucoup grandi.


Edit de Jean-François le 12 janvier 2021

Grâce à Alain Marie qui nous a fait le plaisir de nous envoyer un message ici,  je viens d’apprendre le nom de cette péniche, elle s’appelle le PAUL ADELE. Vous trouverez des explications complémentaires sur un forum tenu essentiellement par des mariniers, ex mariniers ou autres amoureux de la batellerie. vagus-vagrant.fr. Vous trouverez davantage de précisions au sujet de cette péniche très précisément sur cette page du forum que je vous invite tous à consulter : Montée du PAUL ADELE à fonsérannes.


 

Et ensuite, celle-ci :

Une vue du port de l’embouchure, à Toulouse, dans une époque très ancienne, où le canal était encore relié à la Garonne pour les péniches

Alors là, cette vue n’existe absolument plus aujourd’hui. Nous sommes à Toulouse, sur le port de l’embouchure, bref, on préfère dire aujourd’hui les Ponts-Jumeaux, mais là, on leur tourne le dos !

Et celle là :

Sallèles d’Aude, sur le Canal de la Robine qui fait la jonction du Canal du Midi jusqu’à la mer, à Port-la-Nouvelle en passant par Narbonne

Cette dernière vue est une petite merveille de péniches dont l’une suit son cours, halée par des chevaux ! Nous nous trouvons sur le canal de jonction qui mène du Canal du Midi à celui de la Robine, pour ensuite, aboutir à Port-la-Nouvelle  sur la mer.

Vous l’aurez aisément constaté, ce ne sont que des Cartes postales anciennes. Nostalgie, quand tu nous tiens…

Ceci-dit, pour la suite, je vous promets de très belles informations ! Le seul problème, c’est qu’il faudra venir ici pour les connaitre ! On n’obtient jamais rien si on ne fait même pas l’effort de cliquer de temps en temps, et oui ! 😉 🙂 🙂 🙂

 


Edit de Jean-François le 20 janvier 2021

Je ne m’attendais pas à augmenter encore  cet article, mais nous venons de recevoir un commentaire de Lougabier qui mérite toute notre attention. Sachant que ceux qui viennent ici ne lisent pas toujours les commentaires, je tiens à préciser que celui de Lougabier en vaut la peine. Il commente notamment la carte postale qui concerne Sallèles-d’Aude et je vous invite tous à le lire. Remarquez les lavandières qui ont arrêté leur tâche, non pas pour mieux admirer la péniche qui passe, mais pour laisser passer le cheval de halage et surtout, le cable qui le relie à la péniche…

Ce qui implique que je dois vous dire encore deux ou trois trucs, à moins que ce ne soit que des machins ! Je vous invite toujours à consulter les commentaires en réponse ici, et sur quelque article que ce soit, car ils me semblent à 99,99% très opportuns !


sans plus de commentaires !

Amicalement à tous !

L’ami J-F

 

10 commentaires pour  « Meilleurs vœux 2021 »

  1. Avatar chris dit :

    Bonne année à vous, toujours un plaisir de vous suivre même si je ne commente pas souvent !

  2. Avatar Alain Marie dit :

    Bonjour.
    A Fonserannes c’est le PAUL ADELE qui monte.

    Montée du PAUL ADELE à fonsérannes

    Louis

    • Grand Merci pour cette information ! J’en ai profité pour modifier l’article, ce sera plus clair pour ceux qui viendront visiter le blog.
      NB : J’ai légèrement modifié la présentation du lien proposé pour accéder à l’article du forum que vous avez écrit sur vagus-vagrant.fr, mais bien entendu, le lien subsiste. Si vous le préférez à l’état brut, je le replacerai tel que vous l’avez écrit.
      Cordialement,
      Jean-François

  3. Avatar BENES dit :

    Avec beaucoup de joie, d’amitié reconnues, de partage, quand je te soumettais mes articles pondus avec un bonheur retenu, ayant la crainte, aussi, d’être trop long ou répétitif, mais avec ta confiance que je ressentais, sans en être certain, moi, ayant souvent cette nuance d’introversion que j’ai traîné pendant longtemps, bref, à mon tour, J.François, de te souhaiter l’année de tous les réveils, le tien et celui de ce blog du Canal du Midi sans qui nos amis ne connaîtraient pas une partie de ma vie (18 années) et de ce que j’ai traversé au sein de ce canal si cher à mon cœur et, bien sûr, à cette écluse de VIC, que j’ai fait découvrir à ma famille, pendant ma présence à VIC, ensuite, avec mes amis qui ont pu savoir ce que je pouvais faire, ici, au bord de ce Canal du Midi, en visitant TON BLOG, cher J.François, en lisant ce qu’il pouvait bien y avoir d’extraordinaire auprès de ce chef d’œuvre de P.P. Riquet : RIEN !
    Simplement une vie, des vies de gens préférant la tranquillité, son environnement dans lesquels ils se retrouvaient dès le lever jusqu’au coucher du soleil, à l’encombrement dans les villes, ses bruits aussi, des gens, donc, peut-être un peu trop renfermés sur eux-mêmes, mais si bien dans leur peau tannée par notre soleil que devaient nous envier, ENFIN, les parisiens venus tout de même goûter à notre espace sans limite et sans prétention, la nature se chargeant de satisfaire ce qu’elle reçoit de notre respect envers elle, mais des autres aussi, bien sûr !

    • Mon grand ami, je suis toujours sensible à tes observations, même si tu me dis de temps en temps des choses un peu dithyrambiques au sujet de ce que je peux raconter, et dont la teneur, enthousiaste à l’extrême, peut me gêner parfois, car je ne pense pas être meilleur qu’un autre en toutes circonstances.
      Ce qui compte, c’est que tu as déjà réalisé quelques récits ici qui ont beaucoup été écoutés. Car il ne faut pas se fier aux seules participations, qui certes ont été nombreuses sur tes articles, mais qui ne représentent nullement la masse de visiteurs qui sont venus visiter tes articles.
      Et maintenant, je vais te dire un truc.
      Ressors nous encore un machin de derrière les chaumières ! Je pense que ça ferait fort plaisir à tous les visiteurs de ce blog.
      Amicalement l’ami, et excellente année à toi
      J-F

  4. Avatar Lougabier dit :

    Avec chacune de ces 3 cartes postales anciennes, on pourrait faire un petit roman !
    Par exemple, sur la dernière, celle de Sallèles d’Aude, un petit détail n’a échappé à personne… Les lavandières sont debout, aucune n’est à sa lessive. Pourquoi ? Quand l’attelage passait le lavoir, la « maillette », câble en chanvre fixée à la « renarde » du cheval, risquait de les blesser ou de les expédier à l’eau. C’était l’occasion pour celui qui menait l’attelage, d’entamer la conversation avec ce personnel féminin, ça rompait sa solitude. Au pas du cheval sur le chemin de halage et aux sons des grelots en cuivre bien astiqués au collier, pas besoin de klaxon ! Les lavandières savaient qu’il fallait arrêter sa besogne. Pour certaines c’était le moment de faire une petite pose. D’autres un peu en retard devaient aussi pester… Parmi le conducteur de l’attelage, il y avait le « dragueur » qui les complimentait et entamait la discussion, qui sait obtenir un rendez-vous ? Il y avait « le sérieux » avec son bonjour, le temps qu’il fait, etc., les banalités. Mais il y avait aussi le querelleur : « Poussez-vous les p…. » disait-il. Le sang était chaud du côté féminin et des mots fleuris étaient alors échangés jusqu’à ce que la distance, un « contour » (une courbe), ou autres, ne séparent les protagonistes. Ah ! Si les patrons de barque pouvaient parler ! Petite précision sur le lieu : Sallèles est sur le Canal de Jonction. L’embranchement de « La Nouvelle » est composé du Canal de Jonction « jusqu’à Aude » et du Canal de la Robine « d’Aude » à Port-la-Nouvelle. Concernant les « bugadières » (lavandières), elles payaient une redevance « au Canal ». Là aussi il y a eu des conflits sur les tarifs de l’Administration du Canal… Elles pouvaient être contrôlées par les agents assermentés de la navigation.

    • Ben dis donc ! Ça, c’est du commentaire ! Grand merci ! Et mieux que ça, c’est de nature à me donner quelques idées pour des articles à venir. C’est vrai qu’au début du XXème siècle, les cartes postales faisaient parfois fonction de journaux, on racontait des nouvelles par ce moyen, qu’il s’agisse de catastrophes comme les inondations ou autres catastrophes naturelles, de guerre ou simplement de faits divers. J’avais un peu oublié cette dimension très importante. Les gens de cette époque étaient tellement éloignés des téléphones mobiles ! Et bien sur la vérité, c’est que plus la carte postale est animée et mieux on en raconte le roman. En ce qui concerne les dénominations des voies d’eau, nous sommes d’accord, le canal de la Robine est beaucoup plus ancien que le canal de jonction sur lequel nous nous trouvons avec cette carte postale. J’ai corrigé ma petite phrase erronée.
      Encore merci pour cette participation et à bientôt, j’espère !

      • Avatar Lougabier dit :

        Merci pour ces louanges, je peux rajouter encore des détails, mais ça serait peut-être hors-sujet et trop rébarbatif pour les « gens d’à terre », à toi de voir…
        Les cartes postales anciennes, ce sont les réseaux sociaux de nos jours du côté de l’écrit, et les médias du côté de la photo. On les a beaucoup utilisées (des 2 côtés !) pour les 2 bouquins (Cahiers du Musée).
        Notre père a connu le temps du halage, il nous a raconté la vie du temps du halage et pas mal d’anecdotes. « En route », à 6 km/h, on avait le temps de discuter ! Avec ce que l’on a vécu « à bord » depuis notre naissance, on peut décrire les scènes avec assez de précisions.

        • Salut !
          Bien sur, tu peux raconter ce que tu veux, du moment que ça peut avoir un lien avec le Canal du Midi ou le Canal de Garonne. Je pense qu’en fait, tout le monde peut être intéressé. Après tout, je fais partie des « gens d’à terre » comme tu le dis si bien.
          Mais pour cela, le mieux serait que tu le raconte dans un article car les commentaires sont un peu moins visibles que les articles.

Laisser un commentaire

Vous pouvez ajouter un lien pour être suivi sur twitter en plaçant votre "username" dans cette boite.
Ne doit être placé qu'une seule fois (sauf si vous modifiez votre nom d'utilisateur). Pas de http ou de @ SVP

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les smileys  :-)  :-(  ;-)  :-P  et d'autres, seront traduits en icones.

 

ℓє Бℓσg ∂υ ¢αиαℓ ∂υ мι∂ι

© 2012-2021 JFB Blog du Canal du Midi