Le Canal du Midi à Carcassonne

Croix de Toulouse

Galeries Photos

Les photos présentes dans les pages courantes sont plus nombreuses que dans les galeries.
Parcourez donc le site...

Mais si vous êtes pressés :

Les sources de la Montagne Noire De la Montagne Noire à Naurouze Du Seuil du Lauragais à Toulouse De Naurouze à Carcassonne De Trèbes à Béziers De Béziers à Sète

Carte de Sanson Abbeville : Castelnaudary, Alzone, Montréal, Fangeaux, Limoux, Chalabre.

Carte de Sanson Abbeville : Trèbes, Marseillette, Puichéric et les Corbières avec Lagrasse.

Écluse simple
◄ La Garonne 105,288 km ... L'étang de Thau 135,917 km ►
◄ Amont ... Aval ►

◄  Écluse de Douce ... Écluse Saint-Jean ►

Pourquoi éviter Carcassonne ?

Au commencement, le Canal du Midi ne passe pas par Carcassonne.

Pour des raisons purement techniques, les plans de Riquet ne faisaient pas passer le Canal par Carcassonne. Une autre ville était dans la même situation : Castelnaudary.

En ce qui concerne Castelnaudary, la question a été prise à temps. Riquet demanda à la ville une contribution afin de couvrir les frais supplémentaires. L'unanimité des responsables et l'appui de l'évêque de Saint-Papoul permirent d'aboutir rapidement à un accord et la question fut résolue.

En ce qui concerne Carcassonne, par contre, les choses n'étaient pas aussi simples. L'avis des consuls était partagé, d'autant plus que la compensation demandée par Riquet était bien plus importante. Le passage par Carcassonne exigeait en effet d'importants travaux d'excavation, et le parcours du canal se voyait allongé de deux kilomètres.

Aucun accord ne put être conclu, l'opposition des Carcassonnais était trop forte, et c'est ainsi que le canal passa à deux kilomètres au nord de Carcassonne. C'était acquis en 1673...

 

Imaginez vous donc tout ce qui a été mis en en oeuvre pour faire passer ce bon vieux Canal du Midi par Carcassonne. Ces photos montrent l'ampleur des travaux d'excavation qu'il a fallu effectuer, côté Ouest, juste avant l'arrivée au port. Prises de vues datant de l'été 2003 : De gauche à droite, vue d'aval, le pont, vue d'amont.

 

Cependant, dès l'ouverture du canal, l'erreur fut vite constatée. Les coûts de manutention des marchandises par charroi depuis le canal jusqu'à la ville étaient bien trop élevés. Force était de constater qu'il s'agissait là de l'erreur la plus grossière commise lors de la construction du canal.

Cette erreur, que l'on ne peut imputer à Paul Riquet, provoqua en effet la stagnation du commerce de Carcassonne pendant tout le XVIIIème siècle. Plusieurs projets furent élaborés dès les années 1680, mais aucun ne fut réalisé. Il fallut attendre 1786 pour parvenir à un accord et à l'acceptation d'un projet définitif par les États du Languedoc.

Le temps de résoudre les problèmes financiers que le projet entraînait et les difficultés techniques de la construction de l'aqueduc du Fresquel, ce n'est qu'en 1810 que le canal passera enfin à Carcassonne, plus d'un siècle après le premier refus des Carcassonnais !

Ce qui s'est passé à cette époque se reproduira bien plus tard un peu partout en France lors de la construction des chemins de fer que les élus de certaines villes ne voulaient pas voir passer dans leur cité. Les partisans du chemin de fer auraient dû leur rappeler l'expérience du Canal du Midi.

Les photos présentées en en-tête montrent l'ampleur des travaux d'excavation qu'il a fallu effectuer, côté Ouest, juste avant l'arrivée au port.

Le port définitif a donc été construit au nord des remparts de la ville, qui n'existent plus aujourd'hui à cet endroit.

 

 

Pour continuer, une autre carte postale ancienne du port de Carcassonne...

Carte postale ancienne

 

 

Mais encore, Carcassonne, c'est aussi la cité avec ses remparts, ses tourelles, ses poternes...

 

 
 

 

Haut de Page
Menu

◄ Amont (Ouest)    (Est) Aval ►

 

Histoire et photos du Canal du Midi, de Toulouse à Sète et de la Montagne Noire au seuil de Naurouze

© 2003-2018 JFB canaldumidi.com

Le Canal du Midi a été inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1996

Autres sites du même auteur : Pays Albigeois et Louisa Paulin, poétesse occitane