Le choix des styles 

 

Le Canal des Deux Mers

Croix de Toulouse

Pour naviguer sur ce site :

Plusieurs styles sont disponibles, essayez !

Où que vous vous trouviez, vous retournerez à la page d'accueil en cliquant sur le Logo canaldumidi.com

N'oubliez pas de parcourir le site, car je vois que certains cherchent des informations qu'ils ne trouvent pas, par faute de ne pas aller sur le plan du site

 

Galeries Photos

Les photos présentes dans les pages courantes sont plus nombreuses que dans les galeries.
Parcourez donc le site...

Mais si vous êtes pressés :

Les sources de la Montagne Noire De la Montagne Noire à Naurouze Du Seuil du Lauragais à Toulouse De Naurouze à Carcassonne De Trèbes à Béziers De Béziers à Sète

Carte de Nolin : Diocèses de Toulouse et de Montauban. La Garonne de Toulouse à Montech.

De l'Océan Atlantique à la Méditerranée
Le prolongement du Canal du Midi et l'histoire du Canal des Deux Mers

Carte postale ancienne du Canal des Deux Mers légendée : Agen, Pont-Canal: Vue de face du 
Pont-Canal sur la Garonne. Une péniche avec une cargaison de barriques tire une barque. Deux hommes sur la 
péniche. Sur les bords du Canal, des lavandières

Agen : Le Pont Canal sur la Garonne

 

La mise en eau du canal royal de Languedoc en Décembre 1682 ne résolvait qu'imparfaitement la jonction de l'Océan Atlantique et de la Méditerranée. De nombreux efforts restaient encore nécessaires pour y parvenir.

Les villes de Carcassonne et Narbonne n'étaient pas correctement desservies par le canal. À Toulouse même, il n'arrivait pas dans la cité, et ne faisait que la contourner en rejoignant la Garonne en aval, au delà de la chaussée du Bazacle.

A ces imperfections, s'ajoutait le fait que la Garonne, fleuve parfois tumultueux et parfois d'étiage trop bas, ne constituait qu'un moyen imparfait pour joindre l'Océan, surtout entre Toulouse et Moissac, et même jusqu'à Agen.

Ces obstacles ont tous été progressivement surmontés par la réalisation de quatre grands projets :

Il faudra attendre le milieu du XIXème siècle pour que la jonction des deux mers soit assurée d'une manière satisfaisante.

La réalisation du Canal latéral à la Garonne, dont le projet avait été proposé par Vauban dès 1686, sera terminé seulement en 1856, en permettant enfin la jonction parfaite des deux mers.

Aujourd'hui, Lorsqu'on parle du Canal des Deux Mers, on évoque l'ensemble : Canal de Garonne et Canal du Midi. Autrefois, la dénomination Canal des Deux Mers a souvent été utilisée pour désigner le Canal du Midi au sens strict, de Toulouse à Sète, et ceci dès sa création, alors que la jonction des deux mers n'était pas encore acquise. Mais l'importance du Canal du Midi a longtemps provoqué une confusion avec le canal latéral à la Garonne. Ainsi, sur la plupart des cartes postales anciennes (datant d'avant 1940), le canal latéral à la Garonne est appelé Canal du Midi.

 

Et les projets non aboutis...

Il y eut les réalisations, mais aussi les rêves. D'autres projets de jonction des deux mers ne seront jamais réalisés :

... et je n'évoque seulement que les projets les plus importants, il y en eut bien d'autres... comme celui de faire passer le Canal du Midi près de Revel, afin qu'il rejoigne le ruisseau Girou, plus au Nord de l'actuel tracé, puis l'Hers et enfin la Garonne ; ou encore de le prolonger jusqu'à Castres et Mazamet, au Nord de la Montagne Noire.

Le Canal des deux Mers, comme le Canal du Midi, c'est tout un poème...

Carte postale ancienne du Canal des Deux Mers légendée : Agen - Quai du Canal et vue générale.
    On aperçoit très bien l'église d'Agen. Au premier plan, on
    peut voir une partie de la voie ferrée et le Canal. Une péniche est
    amarrée, et une autre, plus grosse, est en train de maneuvrer pour accoster.

Agen : Quai du Canal du Midi et vue Générale

 

Haut de Page
Menu

Histoire et photos du Canal du Midi, de Toulouse à Sète et de la Montagne Noire au seuil de Naurouze

© 2003-2014 JFB canaldumidi.com

Le Canal du Midi à été inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1996

Autres sites du même auteur : Pays Albigeois et Louisa Paulin, poétesse occitane