Le choix des styles 

 

La Dîme Royale de Vauban

Croix de Toulouse

J'ai placé cette page, la dîme royale de Vauban, depuis bien longtemps, depuis plus de dix ans (aujourd'hui, en février 2014)... depuis, d'autres se sont lançés dans la publication de la dîme royale. Et je me souviens de l'époque où cette page était première sur le site de l'empereur Google ! Je ne suis pas désespéré qu'il n'en soit plus ainsi , bien au contraire puisque celà contribue à la diffusion de cette information. Mais je voudrais que chaque lecteur comprenne ce que cela peut bien signifier, et je suis là pour vous donner mon avis, si besoin est...

Pour moi, il ne fait aucun doute que ce projet était super innovant et très moderne... à vous de l'apprécier à sa juste valeur ou non. Pensez donc, un impôt sur le revenu, un vrai et le vrai, avant l'heure... c'est sur que depuis, beaucoup de niches fiscales le minent... Je vais faire un clin d'oeil à un autre slogan : Vauban, reviens, ils sont devenus fous !

Alors, que faire à présent ? et aussi que dire ? Que tout a déjà été écrit par Vauban, et que les prétendus meilleurs économistes ne feront que le copier... Il faut bien dire qu'à cette époque, Vauban était très très très loin de penser aux niches fiscales, qui nuiront plus tard à l'impôt sur le revenu !

Extraits de l'ultime chapitre des mémoires de Vauban

sur la Dîme Royale

Où Vauban préconise l'égalité devant l'impôt...

...Je reviens au sujet de ce discours ; et, comme il n'est fait que pour inspirer, autant qu'il m'est possible, la modération dans l'imposition des revenus de Sa Majesté, il me semble que je dois commencer par définir la nature des fonds qui doivent les produire tels que je les conçois.

Suivant donc l'intention de ce Système, ils doivent être affectés sur tous les revenus du royaume, de quelque nature qu'ils puissent être, sans qu'aucun en puisse être exempt, comme une rente foncière mobile, suivant les besoins de l'Etat, qui serait bien la plus grande, la plus certaine et la plus noble qui fût jamais, puisqu'elle serait payée par préférence à toute autre, et que les fonds en seraient inaliénables et inaltérables. Il faut avouer que si elle pouvait avoir lieu, nien ne serait plus grand ni meilleur ; mais on doit en même temps bien prendre garde de ne la pas outrer en la portant trop haut...

Cet extrait est selon moi, la meilleure synthèse de l'ouvrage sur la Dîme Royale. Bien sur, il mérite des commentaires et des explications, autant que l'ensemble de l'œuvre. Les mots de l'époque n'ont pas toujours exactement la signification qu'ils ont aujourd'hui. Il s'inscrivent dans un contexte historique qu'il convient de traduire avant toute analyse sérieuse.

Ce que peux dire à propos de la Dîme Royale, c'est qu'on ne peut être qu'admiratif en constatant la modernité du discours de Vauban : Une dîme royale, c'est à dire un véritable impôt sur le revenu. Malheureusement, nous avons dû attendre la deuxième moitié du 20ème siècle pour que de telles idées commencent à peine à émerger !

... et encore, elles continuent à être combattues par certains !

Il y a tout dans cette idée, elle est d'un pragmatisme absolu : Vauban avait déjà pressenti qu'il ne fallait pas non plus "porter la dîme trop haut". Il avait tout compris : l'efficacité économique d'une dîme généralisée, et les limites de la pression fiscale... Toutes les phrases, toutes les idées sont pesées... dommage que ce concept de dîme royale, un véritable impôt sur le revenu moderne, soit encore malmené de nos jours !

Au sujet de cet ouvrage sur la Dîme royale, j'ai appris que son auteur était contesté. Certains ont prétendu que ce n'était pas Vauban qui avait écrit cette œuvre. Il me reste à essayer de vérifier ces choses... Pour le moment, je suis bien convaincu que c'est Vauban qui a écrit la dîme royale, il avait déjà fait ses preuves d'économiste avisé en gérant très bien ses propres domaines. Je ne peux pas me permettre de lancer un débat (question de temps et aussi question de choix) alors que je me contente d'évoquer le Canal du Midi.

Comprenez bien chers internautes, que tout ce qui est écrit sur Internet n'est pas forcément vrai... Même ce que j'écris peut être controversé, bien évidemment...

Quoi qu'il en soit, cette histoire de Dîme Royale me passionne un peu, et vous aurez de mes nouvelles à ce sujet.

En tout état de cause,  la Dîme Royale est un ouvrage qui a été produit au XVIIème siècle, et quel que soit l'auteur, la lucidité des propos me rend admiratif !

Bien au delà de l'égalité, Vauban a aussi et surtout parlé d'efficacité Qu'on se le dise dans les chaumières, si tant est qu'il existe encore des chaumières....

Quand on fait référence à cet ouvrage sur la dîme royale, on ne pense qu'à l'égalité et ça me désole... ah oui, quelle égalité ? Ne le prenez pas pour un imbécile, ce cher Vauban... Il a été un gestionnaire, un vrai !

Selon moi, Vauban avait compris bien des choses dans le domaine des "mystères" économiques... et il a voulu rendre tout bien plus efficace... Ce que je pense, c'est que pour lui, l'égalité n'était qu'un moyen de parvenir à une meilleure efficacité... et seulement ça, c'est quelque chose...

 

Haut de Page
Menu

 

Accueil >  Personnages >VaubanDîme royale

 

Histoire et photos du Canal du Midi, de Toulouse à Sète et de la Montagne Noire au seuil de Naurouze

© 2003-2014 JFB canaldumidi.com

Le Canal du Midi à été inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO en 1996

Autres sites du même auteur : Pays Albigeois et Louisa Paulin, poétesse occitane